Ontario et chutes du Niagara

Ontario et chutes du Niagara

C’est donc au Canada que commence notre tour du monde. Pourtant, le stress est monté dès Toulouse lorsqu’on nous annonce que notre voyage ne commence qu’à Londres et que le billet Toulouse – Londres n’est pas émis… Après avoir réglé l’administratif avec un coup de fil à l’agence à Londres, place au voyage.

Une escale de trois heures à Heathrow et sept heures de vol plus tard, nous voilà arrivés à Toronto, capitale de la province de l’Ontario qui verra nos premiers pas dans cette aventure. Première grande étape, les chutes du Niagara !

Toronto et la Canada’s National Tower

Je ne sais plus vraiment quelle heure il est lorsque ma cousine Anusha nous accueille avec un petit soleil à l’aéroport de Toronto. Cela fait presque sept ans que l’on ne s’est pas vu, depuis son départ de Maurice pour le Canada. Elle habite à Mississauga et – je ne le sais pas encore – il faut 3 bus et 2 changements de métro pour rejoindre le centre ville de Toronto, soit environ deux heures. Mais peu importe, la symbolique du premier pas d’un tour du monde me permettrait d’en faire dix fois plus !

Canada Toronto - CN TowerC’est donc avec motivation qu’on prend la direction de la CN Tower dès le lendemain matin. La CN Tower culmine à 553 mètres, et on atteint en premier le niveau « Belvédère » à 346 mètres. On apprécie la vue panoramique et on remarque le contraste saisissant entre des bâtiments à perte de vue d’un côté et le lac Ontario de l’autre côté qui donne l’impression d’être face à la mer. Il y a la possibilité de monter 46 mètres plus haut au niveau « Nacelle » en payant un supplément, mais nous estimons que la vue est déjà sympa. J’ai trouvé assez impressionnant le plancher de verre qui donne une vue plongeante de 342 mètres jusqu’au socle de la tour. Compris dans le prix de l’entrée, un film en 3D est projeté dans une petite salle de cinéma. Il parle de la supériorité du Boeing 787 et l’innovation que représente les matériaux composites. Ça change d’Airbus… (ou pas), mais en tout cas le film a bercé Chloé qui finit tranquillement sa nuit. Egalement inclus dans le prix d’entrée, un simulateur de manège virtuel pour les enfants qui ne casse pas des briques.

Canada Toronto - paysage urbainOn décide alors d’aller arpenter les grandes rues de la ville : Front Street, King Street, Queen Street, Younge Street… on les parcourt en remarquant quelques paysages urbains qui se détachent dans le ciel. On cherche aussi également un revendeur de téléphone. En effet, je n’avais pas pensé que le mien risquait de ne pas fonctionner ici. Je l’avais fait débloquer, mais il n’est pas compatible avec les fréquences Nord-Américaines. Finalement, on se débrouille bien sans, avec cabines téléphoniques et Wi-Fi presque partout. Il faudra probablement en trouver un pour l’Amérique du Sud car nous en aurons besoin en cours de route.

Canada Toronto - Saint Lawrence Market

On termine la journée au marché de Saint-Lawrence, où l’on refait le plein de fruits et légumes (yummy !) mais on ne poursuit pas jusqu’à Distillery District où il est généralement conseillé d’aller jeter un coup d’œil pour les bars. On rentre vers 20h, bien contents de notre première journée de tour du monde.

Les chutes du Niagara

C’est à l’aube qu’on décide d’aller prendre le premier train pour les chutes du Niagara. Comme c’est un long week-end, nous avons un train direct de Mississauga qui mettra deux heures jusqu’à Niagara Falls. Nous sommes quand même étonnés du peu de monde. A la gare, des bus se rendent à diverses stations le long des chutes (7$ pour le pass journée). L’arrivée est magique, je me précipite pour faire connaissance avec les chutes où je suis subjugué par la quantité d’eau qui est capturée par le gouffre géant.

J’imaginais que cela allait être grandiose, mais à ce point ! Il faut dire que mes références en matière de cascade se limitent aux Rochester Falls de l’Ile Maurice…

Canada - chutes du Niagara

On se balade le long des chutes, des canadiennes aux américaines et je mitraille de photos. Nous avons bien fait de prendre la couche imperméable et les housses de pluie pour les sacs car les embruns mouillent en continu sur une partie du trajet. On aperçoit au bas le bateau Maid of the Mist qui s’approche doucement des chutes et disparaît partiellement dans la brume : nous gardons cette activité pour l’après-midi (19$/personne).

Le moment du déjeuner (où devrais-je dire « dîner », comme les canadiens ?) nous sort un peu de ce monde irréél pour nous faire basculer dans celui du superficiel : la ville de Niagara Falls qui ressemble à un Disneyland en concentré avec musique, attractions, restaurants, casinos, hôtels. Nous nous enfuyons bien vite après avoir pris un burger à emporter de chez Wendy’s, que nous mangerons bien évidemment avec une carotte fraîchement grattée par mes soins, assis dans l’herbe avec vue sur les chutes.manger-manger.fr

Maid of the MistOn embarque ensuite sur le Maid of Mist afin d’approcher de près les rugissantes cascades. Nous avons de superbes points de vue à la fois sur les chutes américaines et les chutes canadiennes. C’est un peu l’usine à bord, mais c’est le seul moyen d’approcher ces merveilles de près. En fin de journée, on contemple l’arc-en-ciel qui s’est formé au niveau des chutes et je suis perdu dans mes réflexions face à la puissance de la nature. Je suis pris par un sentiment inexplicable de savoir qu’on était tranquillement en train de travailler à Toulouse derrière l’ordinateur il y a quelques semaines, pendant que des millions de litres d’eau tombaient chaque seconde dans un tonnerre incessant ici !

Ces réflexions nous font manquer le dernier bus qui part sous notre nez. Pouvons-nous courir jusqu’à la gare ? Visiblement, après dix minutes de course, nous n’avons pas vraiment avancé. On prend un taxi, tant pis, nous ne voulons pas passer la nuit dans un hôtel à Disneyland et nous sommes finalement contents d’en avoir profité jusqu’à la dernière minute…

Ottawa et le parlement canadien

Départ le matin pour prendre le train pour Ottawa : plus de sept heures avec les changements, mais le Wi-Fi gratuit dans le train fait passer le temps. La personne à l’accueil de la gare d’Ottawa ouvre grands les yeux quand je lui demande si elle peut m’indiquer le « Barefoot Hostel » (littéralement « Auberge Pieds-Nus ») « tu crois qu’elle connaît tous les hôtels de la ville ? » me lance Chloé…

Peu après l’arrivée, on se met en quête d’un petit truc à manger. On est très bien situé, tout près du marché ByWard où l’on trouve toutes les cuisines du monde. On se laisse tenter par un petit moule-frites au curry vert !

Rideau CanalLe lendemain, c’est férié pour la Victoria’s day : cela ne nous change pas grand chose, mais les rues sont pleins de locaux qui se mêlent aux touristes. On commence par un petit déjeuner au marché et on se fait aborder par un couple d’Ottaouais – Patrick et Josée – qui nous invite à leur table, le temps de partager un café. On passe un moment convivial, ponctué d’anecdotes, de conseils sur les différentes régions que nous allons visiter. Ensuite direction le centre ville, où on longe le Rideau Canal avant d’aller à la colline du Parlement. Parlement OttawaNous arrivons pile à temps pour une cérémonie militaire avec coups de canon pour marquer le coup.

Le monde grouille autour de la colline du Parlement. On profite du beau temps plutôt pour aller se balader le long de la rivière. On traverse les ponts en admirant à chaque fois le fort courant de la rivière, et rejoint le plan d’eau devant le musée canadien des civilisations. On décide de consacrer l’après-midi à marcher sur les sentiers cyclables jusqu’au pont Champlain, on croise même Patrick qui nous avait invités le matin même à sa table !

Le soir, on se fait à manger à l’aide uniquement d’une bouilloire électrique disponible dans l’auberge de jeunesse. C’est succulent et même équilibré : pâtes en soupe agrémentés de petits légumes cuits à l’eau chaude tels que carotte (encore et toujours cette satanée carotte), champignons, pak choi. On se régale, bientôt la vidéo de la recette !

parlement à OttawaAvant de prendre le train pour Montréal, on profite de la visite guidée gratuite du parlement. Cela vaut vraiment le coup, l’architecture est magnifique et on est présent en même temps que sénateurs, parlementaires qui sont sur leur lieu de travail. On apprend un peu plus sur les liens avec la reine d’Angleterre, la Chambre des Communes et le Sénat. Il est possible ensuite de monter dans la Tour de la Paix et d’avoir une vue panoramique de la ville, à côté des carillons.

Puis direction la gare où l’on s’aperçoit que les billets de train pour Montréal sont hors de prix. Par contre si on les achète sur le site de Via Rail, il est possible d’économiser jusqu’à 50%. On se connecte donc grâce au Wi-Fi de la gare et on achète les billets. Comme je n’ai ni téléphone, ni imprimante, c’est avec l’ordinateur que je me présente au guichet et montre l’écran à l’employé… tout va bien, on embarque pour Montréal pour la suite des aventures en territoire francophone.

Prochain article : Province de Québec – Vive la Poutine libre !

On a testé une auberge de jeunesse:

OttawaBarefoot Hostel. Dortoir de 4 personnes, à la propreté irréprochable (normal, il faut se déchausser à l’entrée). Super accueil qui se fait dans le Swiss Hotel juste à côté. Frigo disponible où l’on étiquette ses paquets. La pièce à vivre est spacieuse et conviviale. Seul bémol, pas de plaques, ni d’ustensile de cuisson donc il faut se débrouiller avec la bouilloire électrique et le micro-ondes. Et cela reste cher pour une auberge de jeunesse (40$/nuit/personne).

Comments

Commentaires

Partagez cet article

14 Comments

  • Waou! Quelle aventure ! J étais avec vous en vous lisant.
    Merci de nous faire partager ces purs moments de bonheur!
    Bisous les amoureux

  • Bravos les amis, je lis votre récit de voyage avec autant d’intérêt qu’un roman à suspense! Vive la technologie, vive le wifi!
    J’espère que le Québec vous séduit autant qu’il nous a charmés…
    Big bisous pluvieux et froids de Bxl
    Carine

    • Le 16 mai il pleuvait déjà à Bruxelles, il pleut toujours ?! :-)
      Bon courage! Gros bisous!

  • Bonjour Murvin,
    Merci de partager avec nous !!
    A+
    Laurie

  • que c’est bon de voyager à travers vous!!!!!!!!!
    Bisous………..la tantine bibi

  • Je vois que vous êtes de grands aventuriers. Vous partez faire le tour du monde avec un téléphone d’avant la guerre, sans billet d’avion, sans billet de train, et vous commencez par rater le bus.
    Heureusement que vous vous entrainez au Canada. Ca va donner quand vous serez rendus au fin fond de la foret tropicale, en tongues…

    Blagues à part, merci pour votre récit.

  • Les merveilleuses chutes du Niagara. Un souvenir à VIE.
    Et à coté l’HORREUR de la ville de Niagara Falls. Un scandale écologique !!! Du n’importe quoi sur le plan urbanisation. Comme si on avait mis DisneyLand au milieu de la Baie du Mont St Michel…..
    Si vous devez y retourner, ne restez pas sur Niagara Falls, mais ne LOUPEZ pas Niagara village à 5 kms de là….. Un véritable paradis avec des jolies maisons victoriennes. Une splendeur loin de la furie commerciale de Niagara falls. Tout autour les vignes de Niagara avec leurs grands châteaux donnant des vins de Grand cru mais…. vraiment chers et… dégoutant pour nous français !!!

  • Chouette le feuilleton ! on attend impatiemment l’épisode de la poutine !
    Biz

  • Hello les Boodhoos!
    Marc et moi avons lu avec grand plaisir et beaucoup d’envie (c’est sûr on ira au Canada :)) vos premières aventures! Nous sommes heureux de voir que tout se passe bien pour vous, que vous faites de superbes rencontres: il devrait y avoir pleins d’autres Patrick et Josée sur votre route et que vous découvrez des paysages spectaculaires! Alors comme ça: elle ne connaissait pas le Barefoot Hostel? La phrase de Chloé nous a bien fait rire^^
    Have a lot fun and we’re waiting for reading yr next adventures very soon !
    Des bisous pleins de pluie (et oui à Toulouse le soleil n’est tjs pas au RDV!

  • Excellent la référence aux Rochester Falls !!
    Grand bonjour du 31… on vous suit on vous suit…..

    Bizzz
    Steph

  • Merci aux aventuriers en herbe de nous faire partager vos moments !
    C’est un grand plaisir de vous lire!
    Gros bizoux

  • Je vous lis avec un peu de retard mais ça va très bien pour ce dimanche pluvieux, je baigne également dans l’ambiance embruns/kway !
    Mais qu’ouïe-je ? Aucune expérience des cascades ?? M’enfin ! Et nos balades dans les Pyrénées alors !?! ^^

    • Salut Dunkey!
      C’est vrai, j’avais oublié Gavarnie! Mais c’est un pipi de chat – puissant d’accord – comparé aux chutes ! :-)

  • Quel beau voyage vous faites … je vais vous suivre … jusqu’au bout du monde!!!
    Vive le blog !
    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *