Les Cyclades : Echappée à Santorin

Les Cyclades : Echappée à Santorin

Les carnets de voyage reprennent après une petite pause pour cause de force majeure ! On vous en parlera prochainement dans une nouvelle rubrique sur le blog. Après Athènes et Naxos, nous terminons le triptyque en Grèce par une île unique des Cyclades : l’île de Santorin.

Santorin - Oia

Arrivée à Santorin

On fait donc nos adieux à Rena avant d’embarquer pour deux heures de ferry. L’arrivée dans la caldeira est spectaculaire : la blancheur caractéristique des habitations de Santorin contraste avec les strates sombres des roches, on dirait un dessert géant avec sa crème chantilly – ou une lasagne de légumes de saison saupoudrée de son parmesan, me dit la diététicienne.

Au milieu de l’étendue d’eau, l’îlot volcanique de Néa Kaméni émerge, aux couleurs arides noires et orangées, nous rappelant avec nostalgie l’île d’Isabela aux Galapagos.

Santorin - Nea Kameni

Santorin - volcan Nea Kameni

C’est en masse que l’on débarque sur le port d’Athinios, entouré de falaises abruptes hautes de deux cent cinquante mètres. Au nombre de cars, voitures et autres taxis, on se doute qu’on sera à des lieues de la tranquillité de Naxos.

Santorin - Athinios

Une route qui grimpe en lacets, puis la grande route côtière et nous voilà dix minutes plus tard dans le centre de la bruyante Fira – ou Thira. On y a réservé un hôtel pas cher.

Santorin restaurant

Nous ne nous y attardons pas et partons directement à la recherche d’une location de scooter, particulièrement adapté pour la taille de l’île – et pour slalomer entre les voitures lorsqu’il y a des embouteillages.

Santorin location scooter

Coucher de soleil à Oia

Oia – ou Ia, dans le nord de Santorin, est réputée pour son coucher de soleil sur la mer. Les petites ruelles aux façades blanches et parsemées d’églises au toit bleu se parcourent à pied.

Santorin toit bleu

Par contre, on a l’impression de s’être retrouvé au milieu des temples d’Angkor pendant le nouvel an chinois !

Santorin - touristes

Le shopping dans les boutiques de luxe avant le coucher de soleil semble être le sport local, très peu adapté à notre mode de voyage… D’ailleurs, afin d’éviter la promiscuité sur les escaliers où les touristes se sont amassés pour assister au spectacle, nous choisissons un coin plus tranquille, n’hésitant pas à escalader un mur pour se retrouver sur le toit d’une maison.

Santorin - eviter la foule

Acrobaties évidemment peu adaptées aux talons aiguilles et tenues soignées. En bon backpacker, on savoure ces petites victoires ! Pour couronner le tout, on sort un petit souvlaki de nos sacs et déguste cette entrée face du soleil couchant.

Santorin - bleu et blanc

Le chemin du retour en scooter nous congèle et on apprécie la chaleur d’une petite taverne en compagnie d’un calamar grillé et des tomates farcies. C’est déjà une grosse première journée et la fatigue a raison d’un lit horrible. Mais j’ai une surprise pour Chloé pour la fin du séjour…

Villages de Santorin

Santorin - Akrotiri

Le deuxième jour débute par un trajet en scooter jusqu’au sud de Santorin, vers le village d’Akrotiri, et en particulier sa Red Beach. Une petite marche mène vers une plage de galets rouges et noirs abritée par la falaise.

Santorin - Red Beach

Quelques personnes ont osé se jeter à l’eau malgré le vent frais. Quant à nous, nous préférons juste profiter du soleil et du slow travelling. Plus loin, c’est sur Perissa Beach – la plage de sable noir – que nous déjeunons et apprécions une courte sieste au soleil.

Santorin - mer Cyclades

Sur le chemin du retour vers Thira, nous errons dans les ruelles du petit village paisible de Megalochoria avant de rejoindre Pyrgos.

Santorin - kastro Pyrgos

Ses deux églises sont situées sur des hauteurs, ainsi que son fameux kastro que nous atteignons en empruntant un parcours non conventionnel. La vue de la mer Egée délimitant le croissant de Santorin est impressionnante.

Santorin - mer Egee

Après le plein d’essence – toutes ces visites nous aurons coûté 2,5 euros en essence – et retour du scooter, je peux enfin dévoiler ma surprise à Chloé.

Santorin: Corniches et Caldeira

J’ai pu obtenir un tarif imbattable pour un hôtel perché sur la falaise avec une vue à couper le souffle sur la caldeira. On nous donne une chambre fraîchement rénovée qui a des allures de petite suite cycladienne, et qui possède même une baignoire sur le balcon privatif ! C’est l’occasion de finir ce voyage en Grèce en beauté.

Santorin - volcan view

Le coucher de soleil depuis notre terrasse est aussi beau qu’à Oia et ce soir on se la joue fin gastronome au restaurant de l’hôtel, le nez collé à la vitre surplombant la caldeira.

Santorin - Coucher de soleil caldeira

Au menu, du poisson de Santorin accompagné de ses tomates cerise locales et sa sauce à base huile d’olive citronnée. La salade que choisit Chloé, composée de roquette, tomates, pieuvre et crevettes ajoute une touche équilibrée au repas. Pour compléter le vin de Santorin, on nous offre deux verres de vin doux local. Tout ce qu’il faut pour passer une bonne nuit dans un lit douillet, après un dernier regard sur la falaise illuminée.

Santorin - corniche nuit

Le lendemain, après un petit-déjeuner buffet gargantuesque, on emprunte le chemin de la corniche depuis Fira jusqu’aux environs de Firostefani. Nous nous arrêtons pour admirer la longue volée d’escaliers qui mène au port de Fira. Les gros ferries ne peuvent désormais plus y accoster.

Santorin - Thira

Nous suivons du regard le ballet des petits bateaux qui effectuent la navette entre les ferries et le port. Pour rejoindre la ville de Fira, outre l’option marche à pied, les touristes peuvent monter à dos d’âne – mais vu le dénivelé, ceux-ci sont à plaindre ! – ou emprunter le téléphérique. Le port ne méritant pas de visite, nous nous contentons de poursuivre notre trajet le long de la corniche. La marche est agréable sous les rayons chauds du soleil. Nous sommes éblouis par la blancheur des bâtiments, peints et repeints chaque année, nettoyés et rénovés, afin de conserver en permanence un parfait état pour émerveiller les touristes : cette blancheur immaculée est vraiment la marque de fabrique de Santorin. L’après-midi est encore une fois en mode cool. On écrit nos carnets de voyage, profitant de la vue sur la caldeira.

Santorin Photographie

Déjeuner backpacker à 1 euro : pain et sardines au piment ! Le soir, après le dîner au délicieux restaurant de l’hôtel, le soleil nous fait un dernier clin d’œil avant le départ pour l’aéroport, on a dégoté un vol pas cher de Santorin à Toulouse, en passant par Londres.

On reviendra aux Cyclades !

Santorin c’est fini, et les vacances aussi. Les Cyclades et l’accueil des grecs nous ont vraiment enchantés, ce qui nous donne envie de visiter les autres îles.

Nous avons fait ce voyage dans l’esprit tour du monde, c’est à dire sans bagage en soute, n’emportant que le strict nécessaire et faisant notre lessive à la main. C’est cette manière de voyager qui nous convient.

Pour information, amis voyageurs, nous étions en Grèce en avril. Même si Santorin est très touristique, on comprend aisément pourquoi les voyageurs affluent sur cette île spectaculaire ! Bon voyage !

Santorin - Oia hotel

Comments

Commentaires

Partagez cet article

5 Comments

  • Re bjr,
    Très bon reportage, à plusieurs reprises vous indiquez qu’il fait frais ou que l’eau est froide que la saison n’a pas encore commencé (Naxos). J’ai cherché la date de votre séjour, je ne l’ai pas trouvée. Ce serait utile d’indiquer ce marqueur. In fine j’ai trouvé dans un message de mi-mai que vous reveniez de Grèce.

    • Date rajoutée: voyage en Grèce la 3ème semaine d’avril.
      Merci!

  • Bonjour,
    quel est ce fameux hotel lors de votre dernière soirée qui semblait si agréable? celui perché sur la falaise, et dans quelle ville ?
    merci de votre réponse :-)

    • Bonjour Elodie!
      Il s’agit de l’hôtel Volcan View, pas très loin de Thira le long de la falaise. Un peu cher mais ça vaut trop le coup de se faire plaisir une fois! 😁
      Bon voyage à Santorin!

  • Malgré le trop gros flux de touriste, j’ai toujours autant envie de découvrir l’île !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *