Galapagos pas cher : c’est possible !

Galapagos pas cher : c’est possible !

Les Galapagos ! Un nom évocateur du bout du monde, des îles perdues au milieu du Pacifique à 1000 km de l’Equateur, une faune incroyable évoluant sans la peur des hommes… Pourtant, nous avons bien failli regretter ce choix dans notre tour du monde, envisageant même d’éliminer cette étape de nos billets d’avion tour du monde. En effet, il semblerait que le seul moyen – le plus courant – de visiter ces îles est d’effectuer une croisière sur des bateaux plus ou moins luxueux, selon des conditions de confort variant d’un tour opérateur à un autre, accompagné d’un guide plus ou moins compétent et pour un prix minimum de 1000 dollars la semaine par personne. Les Galapagos pas cher, est-ce vraiment faisable en mode routard tout en limitant l’impact sur l’environnement? Après quelques recherches plus approfondies, nous avons découvert avec allégresse qu’il était possible de réserver des hôtels et des traversiers sur place et de prévoir ses activités assez librement. C’est ainsi que, par pur esprit d’aventure, sans parcours prédéfini et loin de ces tours organisés, nous avons tenté de composer au jour le jour notre voyage personnalisé sans (trop) dépenser.

Afin d’aider d’autres voyageurs, nous avons créé une rubrique à la fin de cet article détaillant les conseils et bons plans pour voyager relativement bon marché aux Galapagos. Consultez aussi le reste de nos carnets de voyage en Equateur.

Santa Cruz

L’archipel des Galapagos est composé d’une quarantaine d’îles dont trois possèdent un aéroport : Santa Cruz et San Christobal qui sont accessibles depuis le continent – Guayaquil et Quito – et Isabela, qui ne gère que des vols inter-îles. Après 1h30 de vol de Guayaquil grâce à un stop déjà inclus dans notre billet d’avion tour du monde, on atterrit en fait sur l’île de Baltra, juste au nord de Santa Cruz. On y découvre déjà une eau turquoise et une végétation assez sèche. A l’arrivée, un bus nous emmène en 10 minutes au sud de Baltra afin de prendre un ferry qui fait la traversée Baltra – Santa Cruz. Puis nous montons dans un deuxième bus qui relie le nord de Santa Cruz à Puerto Ayora, la ville principale de l’île. Autant le côté nord était ensoleillé, une fois que l’on a atteint les hauteurs centrales de l’île, les nuages ont fait leur apparition.

On visite plusieurs hôtels et, comme on a appris à le faire, on négocie un peu le prix avant de choisir. L’après-midi, on décide d’aller à Tortuga Bay, accessible de la ville en une trentaine de minutes par un petit sentier pavé entre les arbres. La plage est large avec des vagues puissantes. La baignade y est d’ailleurs interdite. Le paysage est à couper le souffle et il n’y a pas grand monde.

Blog Voyage Galapagos - Tortuga Bay

On remonte la plage avant de croiser près de la mangrove des iguanes, pourtant déjà bien carbonisés, qui continuent de se dorer au soleil. Sur les rochers de lave, des crabes d’un rouge vif se détachent.

Galapagos - Iguane a Tortuga Bay

On marche encore une vingtaine de minutes pour rejoindre une plage plus calme, encadrée de rochers où poussent des cactus et de la mangrove où, paraît-il, on peut nager avec des petits requins inoffensifs. On croise un couple de touristes venus d’Angleterre et dont la sortie à la plage, parfaitement accessible et gratuite… fait partie de leur tour organisé… Cela nous conforte dans notre objectif: visiter l’île par nous-mêmes, pratiquer l’éco-tourisme responsable, à bas prix et… sans avoir l’impression de se faire escroquer !

Galapagos - Plage Tortuga Bay

Las Grietas, El Chato et le tunnel de lave

De bon matin, nous prenons un bateau taxi pour traverser le port et nous rendre au début du sentier de Las Grietas (« les fissures »). Le sentier longe d’abord un champ de pierres volcaniques où les iguanes se confondent. A marée basse, il est facile de marcher sur les pierres pour s’approcher du front de mer où les vagues viennent s’écraser. Ensuite on traverse une plage et le sentier s’enfonce dans les terres. Des cactus et une végétation très sèche entourent la petite route rocailleuse. On traverse des paysages assez imaginaires : des étangs colorés d’argile ou blanchâtres dû au sel qui s’est accumulé.

Galapagos pas cher - Cactus 2

On arrive finalement au fjord de Las Grietas : entre deux parois rocheuses abruptes, on découvre un bassin d’eau limpide, de couleurs variant du turquoise à l’émeraude, que les touristes explorent en masque et tuba. Nous nous éloignons de la foule et longeons la corniche : au fond du fjord on distingue une série de bassins, non fréquentés et regorgeant de poissons.

Paysage et voyage Galapagos - Fjord 2

De retour à Puerto Ayora, nous déjeunons rapidement avant de reprendre la route. Pour se déplacer, le bus est irrégulier et très peu fréquent. Nous demandons aux locaux qui nous conseillent d’emprunter les « chivas », sorte de camion ouvert, aménagé de bans en bois, ou bien d’arrêter des voitures particulières, qui ressemblent à s’y méprendre aux taxis. J’ai demandé plusieurs fois comment reconnaître une de ces voitures et les différencier des taxis, mais l’espagnol n’aidant pas, on n’a jamais compris ma question (on m’expliquait comment reconnaître un taxi).

Néanmoins, une dame nous propose de la suivre. Ainsi, pour 1$ chacun, nous voici engouffrés à sept dans un 4×4 qui nous dépose au milieu de l’île, près de Santa Rosa où débute un sentier pour rejoindre la réserve de tortues géantes El Chato.

Galapagos - El Chato - Tortues geantes

Bien qu’un panneau indique le sentier, le Lonely, tout comme le chauffeur, nous conseillent de louer sur place les services d’un guide car de nombreux touristes se seraient perdus. La route semble pourtant large, praticable. Il n’y a personne alentour, à part une dame qui s’occupe de son linge. Nous la questionnons : apparemment, impossible de se perdre, c’est toujours tout droit ! N’y aurait-il pas un accord tacite entre les locaux, dans le but de soutirer quelques sous aux touristes ? La route qui mène au sentier est agréable et nous croisons déjà beaucoup de tortues, de plus en plus grandes. Quarante minutes plus tard, nous atteignons une forêt où un panneau nous indique que nous sommes bien arrivés à El Chato. Il n’y a pas vraiment de sentier et, mis à part les tortues, il n’y a pas âme qui vive. Nous nous enfonçons un peu dans la forêt pour de nouvelles photos, puis nous décidons de revenir sur nos pas. C’est alors que nous croisons un groupe de scientifiques américains qui étudient le comportement et le déplacement des tortues géantes des Galapagos. Ils nous proposent une place dans le caisson du 4×4 jusqu’au village de Bellavista, entre Santa Rosa et Puerto Ayora.

Galapagos - Tunnel de lave

Nous acceptons avec plaisir, et comme il n’est pas tard, nous décidons d’aller visiter le tunnel de lave situé à 2 km de là. 7$ l’entrée avec de la lumière et des bananes gratuites.

Le tunnel est assez impressionnant. Puis retour en Chiva pour revenir à Santa Cruz. Aujourd’hui on a eu beaucoup de chance pour les déplacements et nous avons pu faire plusieurs activités sans trop dépenser.

Au dîner, une coupure de courant paralyse toute l’île de Santa Cruz, on en profite pour aller près du port et regarder les étoiles. La croix du Sud est bien visible : eh oui, ça fait du bien d’être là!

Magnifique Isabela

Voyage Galapagos - Isabela

Il faut de la patience avant d’atteindre Isabela. A 6h45, on est déjà au port, mais c’est la cacophonie générale qui me rappelle le marché animal à Otavalo ! Le bateau sur lequel on doit embarquer n’est pas là, l’agence qui nous a vendu le billet est fermée, et personne ne sait vraiment quand et sur quel bateau nous devons monter. Personne ne contrôle nos tickets et nous embarquons là où il y a de la place. On met environ 2h30 pour rejoindre Isabela et je n’ai qu’une idée fixe en tête : fixer l’horizon pour ne pas avoir le mal de mer. Une fille à côté de moi est malade et je me retiens pour ne pas faire comme elle. Heureusement, on aperçoit enfin l’île : nous n’aurions pas supporté une minute de plus !

Voyage Galapagos - Concha de Perla

L’après-midi, nous ne perdons pas de temps et nous allons à Concha de Perla où des otaries se baignent joyeusement. Concha de Perla est une piscine naturelle accessible par un petit sentier non loin du port.

Il fait un peu frais pour un mauricien, alors on se contente de les regarder du ponton.

On passe à la Laguna Las Salinas, à moitié asséchée et recouverte de sel, où l’on aperçoit nos premiers flamands et d’autres petits oiseaux exotiques.

La ville de Puerto Villamil est toute petite et les chemins sablonneux. On rentre par la plage où de grosses vagues finissent leur course.

On dîne dans un petit restaurant du coin où l’on fait la connaissance de Cécilia, de Hong-Kong. Elle fera les mêmes activités que nous les jours suivants.

Le Volcan Sierra Negra

Galapagos - ChivaOn s’est renseigné plusieurs fois, il n’est pas possible de faire cette activité sans guide. Non pas que le circuit soit difficile ou mal indiqué, c’est la réglementation ! Si nous voulons y aller, il faut donc se plier à cette règle. Nous décidons de passer par Pablo (nous logeons chez sa tante) qui nous propose de compléter un groupe avec un prix d’ami (55$ pour deux, contre 35$/personne dans la plupart des agences). Le matin, on prend place dans la chiva de Pablo : direction la Sierra Negra qui est le deuxième plus grand cratère de volcan au monde avec ses 11 km de diamètre ! Nous sommes 6 avec le guide.

Nous amorçons le sentier dans le froid et la brume, mais le guide nous rassure : au sommet, le temps est chaud et sec ! On pourra donc admirer le cratère à notre aise. En effet, une fois en haut, on constate que la face sud du volcan est encore brumeuse et bien verte, contrairement à la face nord plutôt aride et rocailleuse. Le cratère en lui-même est immense, impressionnant ! Au fond, de la lave solidifiée date de la dernière éruption du volcan Chico, son voisin, en 2008.

Galapagos - Isabela - Volcan Sierra Negra

On continue vers Chico, zone volcanique encore active. Il tape un soleil de plomb, mais la vue est tout simplement splendide et les paysages grandioses.

Galapagos pas cher - Volcan Sierra Negra

On traverse successivement des formations basaltiques, des tunnels de lave, des roches érodées qui laissent paraître leurs ferrites oxydées. On parvient au point culminant où l’on profite d’une superbe vue sur la partie Nord d’Isabela. On voit même les eaux de l’Océan Pacifique à l’est et à l’ouest de l’île. Le déjeuner a pour cadre ce paysage d’un autre monde, complètement vierge, neuf. Le guide, qui est venu plus d’une centaine de fois, nous partage sa passion pour ce lieu et son île. On passe le repas à boire ses paroles.

Nous reprenons le chemin en sens inverse, avec pour seule végétation quelques cactus, les seuls à s’être adaptés à ce climat rigoureux.

On a un bon rythme, surtout Chloé : il faut qu’on s’entraîne pour le Machu Picchu ! Vers 13h30 on a complété les 16 km de sentier !

Voyage Galapagos - Randonnee

De retour, nous avons la mauvaise surprise d’apprendre qu’il n’y a pas de distributeur dans l’île ! On racle les fonds de tiroirs et je suis obligé de révéler à Chloé mes différentes cachettes et réserves… Heureusement, on n’est pas obligé de rentrer en urgence à Santa Cruz, mais on doit se tenir à un suivi strict pour les deux jours qui viennent. Ce soir, haute gastronomie, cela faisait un mois qu’on n’avait pas fait la cuisine : soupe chinoise aux petits légumes. On a toujours les petits bols de La Liquiteria pris à New York : ça fera office de vaisselle.

Le kayak dans la baie d’Isabela

Plutôt qu’un tour classique en bateau dans la baie, plus onéreux, on décide de changer un peu et de faire du kayak. C’est Pablo qui nous les loue avec un guide (bien obligés !) et on retrouve Cécilia. Ce sont des canoës biplaces, les hommes derrière, les femmes devant. Nous partons du port pas forcément enjoués car le guide vient de nous indiquer le circuit, qui pas l’air très éloigné du bord…

Galapagos - kayak Isabela

Mais finalement, on a l’occasion de voir des pélicans, des fous à pattes bleues, des frégates et surtout nos premiers pingouins sur les rochers. Dans l’eau quelques tortues de mer pointent au loin le bout de leur nez. Farouches, elles plongent à notre approche. Une otarie se met à jouer avec les kayaks et c’est vraiment génial, elle passe et repasse sous la barque, ondule, parade, fait le poirier (si, si !). On est enchantés !

Voyage Galapagos -Pingouins

Au retour, on décide de retourner à Concha de Perla pour faire du snorkelling. Cependant, la marée est basse, et les poissons sont peu nombreux. Une otarie arrive peu après, mais l’eau étant fraîche, on est déjà sorti. L’après-midi on se repose et on commence à plancher le programme du Pérou, dans quelques jours seulement !

Pour le dîner, on achète dans la rue une brochette de poulet, calée entre deux tranches de pain et le tour est joué ! Mais la diététicienne avait quelques réserves de tomates et carottes dans son sac…

Le centre Crianza, les flamands roses et retour à Santa Cruz

Galapagos - Flamands Roses

On commence par randonner sur un petit sentier qui mène vers le centre d’élevage et de protection des tortues géantes des Galapagos. On revient par la plage après un petit détour pour voir les flamands roses. Pablo, à qui nous avons acheter nos billets retour, passe ensuite nous chercher pour nous amener au port. C’est un peu mieux organisé qu’à Santa Cruz. On nous avait prédit une heure de plus dans ce sens, mais on est content de voir qu’il ne faudra que 2 heures, comme à l’aller. Cette fois, le bateau est entièrement couvert et nous sommes tous les deux vissés au hublot, ne quittant pas des yeux l’horizon, quitte à avoir un torticolis. Mais plus de peur que de mal, nous arrivons à Santa Cruz sans dégât!

Galapagos - PelicanNous avons toujours des problèmes avec la carte bancaire bloquée de Chloé. Impossible de retirer des sous ! Avec la mienne c’est faisable, mais avec un maximum de commissions… tant pis, nous devons malgré nous enrichir la banque. Pour le dernier jour, on retourne à Tortuga Bay où Chloé décide d’aller chercher les requins inoffensifs. Pas de chance, l’eau est trouble et à part un pélican, pas grand-chose dans l’eau.

Ainsi s’achève notre périple de huit jours aux Galapagos ! Nous sommes plutôt contents d’avoir pu réaliser beaucoup de choses par nous-mêmes, sans contrainte.

Il ne faut cependant pas oublier que le billet d’avion en lui-même coûte assez cher (même si pour nous il est « dilué » dans un billet tour du monde) tout comme les droits d’entrée sur l’archipel qui s’élèvent à 100$ par personne, plus 15,5$ de taxe par personne pour en sortir !

Hormis ces postes obligatoires, les Galapagos pas cher, c’est bien possible !

Galapagos pas cher - Isabela

Isla de la Plata : Galapagos pas cher?

Sinon, autre alternative, plus près de l’Equateur, se trouve l’Isla de la Plata, appelée aussi « les Galapagos du pauvre ». Elle est accessible, pour 40$ par personne, au départ de Puerto Lopez.

Equateur - Isla de la Plata

Nous avons pu voir beaucoup de fous à pattes bleues, des frégates, des pélicans.

Également, durant la traversée, des dizaines de baleines, toutes proches, qui faisaient de jolis plongeons pour nous montrer leur queue, histoire de nous consoler du peu de baleines vues à Tadoussac au Canada.Equateur - fous a pattes bleues

Equateur - Baleine

 Petit clin d’œil pour terminer : on y a même vu des pailles-en-queue, me rappelant d’où je viens…Equateur - Paille-en-queue

Bons plans et conseils aux voyageurs :

En 8 jours, sur les conseils d’autres voyageurs rencontrés avant le départ, nous avons fait le choix de ne visiter que 2 îles. En effet, on retrouve la même faune et la même flore sur toutes les îles. De plus, les traversées sont coûteuses, mouvementées et longues (plusieurs heures aller et retour). Autant passer un jour de plus sur une île plutôt que de le perdre en trajet.

Santa Cruz

Les billets d’avion pour un voyage aux Galapagos : Nous avions décidé d’inclure ce stop dans nos billets tour du monde. Cependant des vols sont disponibles depuis l’Equateur par la TAME ou par LAN. Il faut compter autour de 420 dollars A/R depuis Guayaquil jusqu’à Baltra avec la TAME et un peu plus de 400 euros avec LAN (prix 2016).

Transport de l’aéroport à Puerto Ayora : Bus aéroport – port Baltra : gratuit (10 min) Bateau Taxi Baltra – Santa Cruz : 0.80$/p (10 min) Bus jusqu’à Puerto Ayora : 1.80$/p (40 min) – le bus attend d’être plein pour partir

Transport sur l’île : Chiva : 0.50$/p le trajet « Faux taxi » 4×4 collectif : 1$/p le trajet Vos pieds avec de bonnes chaussures (voir notre liste d’équipement pour le tour du monde)

De Puerto Ayora à l’aéroport : Taxi jusqu’au terminal de bus : 1$/p (5 min) Bus jusqu’au bateau taxi : 1.80$/p (40 min) Et idem qu’à l’aller jusqu’au terminal

Ne pas réserver son hôtel à l’avance. Se rendre sur place et comparer. A Santa Cruz, les hôtels les moins chers se situent autour de la rue Islas Plaza. En juillet 2013, la plupart proposait 15 $/p par nuit avec ou sans desayuno. Négociez si vous êtes plus nombreux pour une même chambre ou si vous comptez rester plusieurs nuits. Hostal Salinas, rue Islas Plaza : chbre double avec sdb, eau froide, petit-dej inclus, wifi : 28 $/ nuit (prix négocié pour 2 nuits). Les chambres qui donnent sur la rue sont bruyantes et celles à l’étage avec eau chaude sont plus chères. Hostal Flamingo, rue T. de Berlanga : chbre double avec sdb, eau chaude, wifi : 25 $/nuit (pour 2 nuits). Ne vous fiez pas à la façade de l’hôtel et le hall de réception situé dans des bâtiments neufs. Pour le prix indiqué, vous aurez les chambres sombres dans l’arrière-cour, mais bon, c’est juste pour dormir…

Se rendre à l’office du tourisme, sur l’avenue Charles Darwin, proche du croisement avec la rue 12 de febrero : demander le livret gratuit Guia Informatica Turistica qui contient les cartes des îles et les descriptions des activités. On s’est beaucoup basé dessus pour choisir les endroits à visiter en fonction des paysages, faune et flore de chaque lieu.

Activités :

Tortuga Bay – gratuit. Un sentier très bien indiqué part du Nord de Puerto Ayora. Il faut s’enregistrer à l’entrée du parc. Il faut environ 40 minutes pour atteindre la plage principale puis 20 minutes de plus pour la plage abritée entre rochers et mangroves. En route, iguanes et crabes rouges… et quelquesfois des touristes qui ont cette visite inclue dans leur package !

Las Grietas – visite gratuite. Prendre un bateau taxi au port (0.80$/p) pour traverser et suivre le sentier (ou demandez son chemin !)

El Chato – prendre une taxi collectif (1$) jusqu’à Santa Rosa et descendre à l’entrée de la ville où débute le sentier. C’est plus ou moins tout droit et à la fourche prendre à droite. Avant d’entrer dans le parc, on voit déjà beaucoup de tortues.

Tuneles de lava – prendre un taxi collectif ou une chiva (0.50$/p) jusqu’à Bella Vista. L’entrée du tunnel est à environ 2km sur la droite. Nous y avons été en stop, ça marche. Entrée 7$, si vous n’avez pas de lampe torche on vous en prête un. Et je n’ai pas compris pourquoi des bananes étaient offertes à l’entrée… peut-être pour survivre si on reste piégé!

Laguna Ninfas – balade gratuite d’1 h. L’entrée se situe près du chemin menant à Tortuga Bay.

Balade au niveau de Puerto Ayora : le soir, les petits requins sont attirés par les lumières du port et il est facile d’en voir le long des quais d’embarquement.

Isabela

Le trajet coûte 30$/personne pour un aller simple de Puerto Ayora et met environ 2h30. On est pas mal secoué. Si vous êtes sujet au mal de mer, pensez aux trois F à éviter (faim, froid, fatigue), donc partez le ventre plein, couverts et fixer l’horizon le nez au vent ! Bonne chance ! Je ne connais pas l’efficacité des comprimés anti-nausées.

Argent : Attention, il n’y a pas de distributeur de liquide sur l’île… Nous n’en étions pas informés et on s’est retrouvé en stress le dernier jour. Il y a toujours moyen de payer le billet retour à Santa Cruz par carte bancaire, après s’être acquitté d’environ 20% de commissions.

Logement : Même conseil qu’à Santa Cruz : comparez et négociez ! Hostal Mother Fanny, rue principale de Puerto Villamil : chbre double avec sdb, eau chaude : prix annoncé 30$/nuit, négocié à 25$/nuit (pour 3 nuits). Kitchenette équipée du minimum.

Activités :

Playa del Amor : la grande plage principale de l’île. Accès gratuit et facile à pied depuis Puerto Villamil.

Concha de Perla : accès gratuit. Prendre le sentier à droite juste après le port. On y est en 15 minutes. Il vaut mieux s’y rendre à marée haute pour pouvoir nager avec les otaries.

Volcan Sierra Negra : comme on vous le dit plus haut, impossible d’y aller seul à cause de la règlementation. Comparez les agences et négociez ferme. Nous avons eu un tarif de 55$ pour deux incluant transport, guide naturaliste accrédité anglophone et lunch box (Prix annoncé : 35$/personne) parce qu’ils avaient besoin de « remplir » leur excursion. Préférez donc acheter votre billet le soir avant la fermeture : avec un peu de chance, on vous fera un prix pour compléter un groupe.

Kayak dans la baie : 25$/personne pour 2h30 à 3h, avec guide. Nous avons réservé par une agence car nous n’avons pas eu le temps d’aller voir directement le prestataire sur la plage de Puerto Ayora. Cependant, il est probablement possible d’obtenir un meilleur tarif en se rendant directement à la plage, à côté du port.

Centro de Crianza et flamands roses – visite gratuite. Suivre le sentier qui part du côté ouest de Puerto Villamil.

Complejo Humedales – ensemble de sentiers menant à un mirador, une plage, des tunnels de lave…

Pour faire diminuer la facture, se faire ses sandwichs à l’un des deux repas est intéressant. Egalement privilégiez les almuerzos plutôt que des plats à la carte, qui permet de manger copieusement (souvent une soupe suivi d’un plat principal) pour 5$/personne.

Quelques accessoires à ne pas oublier pour visiter les Galapagos en autonomie : lunettes de plongée (ou palmes, masque, tuba), lampe frontale, de quoi se faire son lunch box le midi (couteau, couverts et nous avions quelques provisions faites sur le continent) et les indispensables du voyage (chaussures de marche très utiles sur les sols de lave, crème solaire, lunettes, chapeau…).

Bon voyage, enjoy Galapagos on a budget !

Un petit pas pour vous, un grand encouragement pour nous! Si vous avez aimé cet article ou l’avez trouvé utile pour voyager pas cher aux Galapagos, un petit like sur notre page facebook ou un partage du lien nous ferait bien plaisir ! N’hésitez pas aussi à apporter vos commentaires afin d’aider encore plus de voyageurs à découvrir ce paradis (plus pour longtemps?), notamment sur les activités pas chers sur l’île de San Christobal que l’on n’a pas visitée. Pour vous remercier, une petite vidéo inspirante réalisée par nos soins!

Comments

Commentaires

Partagez cet article

54 Comments

  • Magnifique, les enfants!!!!!
    On n’a plus besoin de voyager, quand on vous lit!
    Vivement les prochains comptes-rendus de l’aventure « Inca ». J’ose espérer que vous y avez rencontré RASCAR KAPAK!!!!!!
    papaphil

    • Salut Papaphil !
      Pas rencontré Rascar Kapak en personne, par contre avec mes cheveux, je deviens un sosie de Tryphon Tournesol !!!
      Bises !
      Murvin

  • On n’arrête pas de suivre vos pas à travers le monde, vous nous tenez merveilleusement bien en haleine, bises à tous les deux, marc.

    • Salut Marc!
      A venir, les articles du Pérou. L’Amérique du Sud est bluffant ! (et chouette il reste encore 8 mois de voyages! :-) )
      A bientôt !
      C & M

  • Merci à tous les deux de nous faire vivre ce voyage… c’est très rafraîchissant !

    • Avec plaisir !
      Bon courage pour la canicule !

  • On ne se lasse pas de vos récits passionnants! Merci de nous faire rêver :-)
    Bisous
    Carine (bientôt à la Croix, youpie!!)

    • Nous avons un peu perdu la notion de vacances! :-)
      Bon séjour à la Croix !
      A bientôt,
      C & M

  • Je vous suis aussi pas à pas et m étonnes d avoir le sentiment de faire ce magnifique voyage avec vous! ; )
    Merci de ce partage !
    Bisous a vous deux les amoureux !!!

    • héhé! hier nous avons été sur votre blog de 2007 pour voir un peu la Bolivie ! L’entrecôte de Tof après la journée shopping à La Paz m’a donné trop envie, du coup j’ai mangé un steak de lama ce midi :-)
      Bizz !
      Murvin

  • Murvin,

    Je veux une photo de tes cheveux!!!

    :) :) :)

    Les photos donnent vraiment envie de vous rejoindre!

    Biss

    François

  • Hello
    De fil en aiguille depuis voyage forum je suis tombé sur votre site et au vu du nom et des images, je me suis rendu compte que je reconnaissais un visage…
    Enjoy les Amériques et ne pense pas à Cap….
    PS j’était en équateur et aux Galapagos au mois de mai….

    Matthieu

  • Je reviens des Galapagos du coup je me permets d’ajouter quelques bons plans!
    Nous on a adore Isabela en ce qui concerne l’ambiance et les activités possibles. On a trouve un logement « Posada del Caminante » on était 3 dans une chambre pour 4 personnes 10$ la nuit par personne (30 en tout) avec salle de bain et cuisine privées, très accueillant avec un petit patio remplit de hamacs pour les rencontres et se relaxer.
    A Santa Cruz pour le logement je conseille l’hôtel « Los amigos » chambre double 25$ et chambre simple 15$ la nuit avec internet, douche chaude et cuisine!
    En ce qui concerne les activites a Santa cruz la  » Tortuga bay  » etait tres bien pour ballade ou snorkeling et la réserve de tortue « El Chato » etait géniale! Nous etions contentes d’avoir suivi vos conseils! En negociant on a pu aller jusqu’a la reserve « El Chato » pour 7$ allé, 9$ retour. Pour manger il y une sorte de restaurant amenage a cote de la route vers le port ou arrivent les poissons on peut y manger pas cher et delicieux, entoures de pélicans! C’est au bord de la route principale en marchant en direction de la reserve charles Darwin juste avant le rond point de la tortue.
    Sur Isabela la location de velo a l’apres midi (10$) vaut vraiment le coup pour la balade sur la plage jusqu’a « el muro de las crieras » sinon a la journee il est possible de monter jusqu’a la frontière entre végétation sèche et jungle c’est environ 40 km de vélo et une fois au niveau de la jungle il y a une très belle vue!
    Sinon le snorkeling a la « Concha de perla » gratuit, on peut y aller a pied depuis le port et y voir de nombreux poissons et tortues, le cadre est magnifique. Le tour pour  » Los tuneles » est un peu cher ( négocie a 70$ ), mais ca vaut le coup pour le snorkeling avec les requins et toute sortes d’animaux, le cadre est vraiment incroyable aussi. Pour manger un bon homard, meme si c’est un peu cher je conseille le Isabela Grill, vraiment délicieux!
    Enfin pour les soirees nous avons adore le bar de « la Casa Rosada » avec happy hour, feu, concerts sur la plage vraiment très sympa comme ambiance, il y a aussi un beach volley et une slack line pour la fin d’apres midi!

    • Bonjour Alice!
      Super que nos conseils t’ont servi! Merci beaucoup pour tes précisions qui vont probablement aider beaucoup de voyageurs à aller découvrir ces coins sans se ruiner! A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour Murvin et Alice,

    Merci pour les infos!

    Donc pour résumer vous avez pris un A/R depuis Quito pour les Galapagos et vous êtes restés sur Santa Cruz et Isabela?
    Très sincèrement je n’ai pas envie de dépenser plus de 1 000 $ dans une croisière de cinq jours…
    * combien avez-vous payé le vol?
    * sur quelle île aux Galapagos avez-vous atterris et d’où êtes vous repartis?
    * vous avez réservé le vol en avance ou directement sur place? pas de problèmes particuliers de disponibilité?
    * il y a de quoi s’occuper à passer une semaine sur les deux îles?

    En tout cas merci de faire partager tout ça et bonne route!

    D.

    • Bonjour Delphine !

      Merci pour ton message. De notre côté, nous avions déjà réservé le billet d’avion au moment d’établir notre itinéraire de tour du monde (plusieurs mois à l’avance), donc le prix est dilué dans l’ensemble. Peut-être qu’Alice te donnera une meilleure idée. Lorsque j’avais regardé les billets étaient autour de 350 euros depuis Quito (arrêt de toutes façons à Guyaquil pour débarquer et prendre d’autres passagers –> comme on était déjà loin de Quito, on a pris le vol de Guyaquil).

      Nous avons atterri sur l’aéroport de Baltraa, petite île tout juste au Nord de Santa Cruz puis bus, ferry, bus pour rejoindre Puerto Ayora sur Santa Cruz (il n’y a pas d’aéroport sue l’île même de Santa Cruz). Nous sommes repartis du même aéroport, mais certains voyageurs repartent de San Christobal qui a un aéroport assez grand pour rejoindre le continent. Isabela quant à elle a aussi un aéroport, mais seulement pour les vols inter-îles.

      Nous avons fait Santa Cruz et Isabela en 8 jours et nous ne nous sommes pas ennuyé une minute avec des activités très variées: randonnée, plage, faune, kayak, volcan.. bref, si en plus tu rajoute une visite d’une journée d’une des petites îles autour, il y a vraiment de quoi faire en une semaine!
      Bon voyage à toi,
      A ta disposition pour d’autres infos !

      Murvin

  • Hey!
    Merci pour ce retour. En fait le « bin’s  » c’est que j’arrive à Quito le samedi 2 novembre au soir, et ma soeur arrive le vendredi soir qui suit… Et c’est vrai que ça me tentait bien ces Galapagos… Du coup je suis en mode cogitation…
    Et à gérer tout seul ce n’est pas trop compliqué?
    Est-ce que les agences sont ouvertes le dimanche pour booker quelque chose et partir dès le dimanche ou lundi? Ce n’est pas dommage de n’y aller « que » du lundi au vendredi/samedi?

  • Et pourquoi avoir fait le choix d’atterrir sur Baltraa et non San Cristobal? Il y -t-il des raisons particulières?

  • Et une dernière question… last but not least 😉 n’est-il pas trop compliqué de faire les Galapagos en indépendant et seule? C’est vrai que vu de France, comme beaucoup organisent des croisières, cela semble assez compliqué. Est-ce que tout ce qui est trajet à l’intérieur d’une île, ou entre îles reste relativement simple ou bien desservi? Et on trouve facilement un endroit pour dormir? Tout ça évidemment sans se faire trop plumer..

  • Hello Delphine,
    Il me semble t’avoir répondu par mail, mais je ne suis plus sûr! Nous n’avons pas trouvé compliqué de gérer tout seul son voyage aux Galapagos. De plus il y a tellement d’agences sur les îles que leurs publicités t’aiguillent déjà sur tout ce qu’il faut visiter. Nous avons listé les activités gratuites que nous avions faites, mais certaines nécessitant un guide, nous avons alors comparé les agences et négocié les prix.
    Pareil pour les logements, on est arrivé avec notre sac à dos et on est rentré dans plusieurs établissements avant de choisir. Easy!
    Y es-tu allée finalement?
    A bientôt!
    Murvin

  • Hello,
    Votre article ne me rappelle que de bons souvenirs ! Ah comme j’aimerais y être encore ! En plus après y avoir passé 9 jours, je n’ai pas vu les mêmes choses que vous, ce qui signifie qu’il y a encore plein de choses à découvrir !
    Sympa aussi votre blog ! :-)

    • Merci Nathalie,
      Nous découvrons aussi la terre sur son 31!
      A très bientôt,
      Murvin

  • Merci pour ces bons conseils. On était sur le point d’annuler notre passage aux Galapagos, mais à la lecture de votre article on a décidé de le tenter quand même. Un grand merci avec des super souvenirs plein la tête!

    • Bonjour!
      Merci pour votre message qui fait super plaisir et qui encourage les voyageurs à ne pas littéralement se laisser embarquer sur les croisières!
      Où se situe votre prochaine destination?
      A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour,
    Merci pour tous ces bons conseils !
    Je prépare un voyage en Equateur, avec escales aux Galápagos juil-aout 2014 ! Nous sommes 2 adultes et 2 enfants (6 ans et 3 ans) Pensez vous que c’est faisable avec des bouts de choux ?
    Avez-vous fait l’Equateur ? Si oui avez vous des conseils, des astuces ?
    Merci de votre retour
    A bientôt
    Mélanie

    • Bonjour Mélanie,

      Je pense que tout dépend de la manière dont vous voyagez et des activités choisies mais par exemple Santa Cruz, le port, la réserve de tortues géantes El Chato, une promenade sur la plage de Tortuga Bay ou nager dans la piscine naturelle de Concha de Perla est tout à fait faisable avec des enfants en bas âge et vous verrez déjà beaucoup de beaux paysages et de la faune/flore locale. Par contre sur Isabela, je ne vous conseille pas le kayak ou la randonnée sur le volcan Chico ou Sierra Negra: vous pouvez par contre peut-être louer des vélos avec une place pour les enfants à l’arrière pour aller un peu plus loin que Puerto Villamil.

      Nous avons également passé trois semaines en Equateur et nous avons pu constater une diversité des paysages – et donc du type d’expérience. Nous avons mis les nôtres par écrit dans les articles suivants que je vous invite à consulter:
      Quito et Otavalo: le parc Condor à Otavalo fera certainement la joie des enfants!
      – si vous aimez la montagne, consultez le Cotopaxi et la vallée des volcans, mais pensez surtout à vous acclimater si vous comptez monter à ces altitudes (sans les enfants malheureusement!).
      – Peut-être faire quelque chose de moins long avec les enfants, mais un petit séjour dans la jungle est une aventure qui laisse des souvenirs marquants!
      Voilà quelques idées à adapter en fonction de vos contraintes et des enfants bien sûr!
      A votre disposition pour des informations complémentaires,
      Bonne journée,

      Murvin

  • Bonjour,
    Juste un grand merci pour vos articles. Je pars au mois de juillet en Equateur avec mon fils de 8 ans. Au programme: Quito, Otavalo, Cotopaxi (parc naturel et lagune), peut-être Mindo et… Galápagos (le budget était juste mais vos conseils m’ont convaincu, 5 jours sur Santa Cruz par nos propres moyens)! Bon voyageant avec mon bout d’chou, j’ai quand même préférer réserver l’hostal à l’avance!!!! Mais mon programme Galapagos est quasiment concocté entièrement sur vos conseils!!!!
    Pressée mais appréhendant un peu tout de même, ces retours d’expérience sont riches en quiétude!
    Donc merci encore!
    Laure

    • Bonjour Laure,
      On est vraiment ravi que le blog de voyage t’ait été utile. Passe un bon voyage en Equateur et en particulier aux Galapagos!
      N’hésite pas à laisser un commentaire pour des bons plans supplémentaires que tu découvriras sur place!
      A bientôt,
      Murvin

  • super, la lecture nous donne envie. Nous partons en septembre pour une promenade des Galapagos à l’île de Pâques. Nous sommes à la recherche d’un hébergement pas cher aux Gala si quelqu’un connaît. partir sans réserver? à 65 ans?
    josifrancis@gmail.com

    • Bonjour,
      Qu’est-ce qui vous inquiète concernant le fait de ne pas réserver aux Galapagos ou à l’île de Pâques?
      De notre côté nous avons trouvé les hébergements sur place.
      A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour,
    Famille tourdumondiste, la Grande Escapade prendra fin la semaine prochaine aux Galapagos … Nous ne savions jusqu’ à maintenant pas grand chose concernant cette destination . Commençant à se renseigner un peu, nous avons pris peur concernant le budget qu’ il semblait devoir y consacrer (budget TDM déjà bien explosé !) … Jusqu’ à ce que nous découvrions votre article : nous voilà un peu rassurés . Alors un grand Merci, nous ne manquerons pas d’ appliquer chacune de vos bonnes recettes afin de rendre le séjour moins onéreux .
    Jean-Fi .

    • Bonjour!
      Merci pour votre message, on est heureux que cela puisse servir, surtout lorsque le budget est serré!
      Bonne fin de tour du monde… le plus dur, c’est le retour :-)
      A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour,
    La GdE s’ est désormais achevée … Effectivement : « le plus dur, c’est le retour :-) »
    Vos conseils associés à ceux d’ Alice nous ont bien aidés lors de notre séjour aux Galapagos … On a fait quasi tout pareil (+ île de San Cristobal) ; c’ était Top … Merci !
    Jean-Fi .

    • Bonjour!
      Vraiment heureux que ces conseils de voyage aient été utiles! Comment est la faune et flore de San Christobal, comme Santa Cruz et Isabela? Vous avez préféré laquelle des trois îles?
      A très bientôt,
      Murvin

  • Bonjour Murvin,
    Ces îles ont vraiment leur identité propre … Nous les avons toutes aimées, mais avouons avoir eu un faible pour l’ ambiance « village » d’ Isabella . A San Cristobal, les lions de mer pullulent !
    Zou …

    • Nous aussi on a vraiment aimé Isabela! On y retournerait bien pour un voyage ou un deuxième tour du monde! :-)
      A bientôt!
      Murvin

  • bonjour,
    Un grand merci pour tous ces précieux renseignements.
    Nous serons en Equateur en nov-déc ( 6 semaines) et tenterons nous aussi l’escapade aux Galpagos par nos propres moyens.
    Je me demande comment faire pour acheter le vol A-R depuis Guayaquil: depuis la France ? dès notre arrivée à quito (donc 1 mois avant)?
    Je vous souhaite une belle vie!

    • Bonjour,
      Content si ces conseils peuvent vous servir lors du voyage aux Galapagos. Pour acheter les billets en avance ou sur place, je pense que cela dépend surtout de votre mode de voyage – et de la saison. Si vous avez déjà votre planning établi et que vous savez exactement vos dates, vous pouvez déjà prendre vos billets en avance. Sur internet vous pouvez trouver des prix intéressants, mais pour des billets non-modifiables (ou avec frais) et non remboursables. Un A/R avec LAN ou TAME est autour de 270 euros. Si vous voulez voir sur place dans une agence, il faudra aussi penser par exemple au taux de change ou aux frais bancaires liés aux paiements à l’étranger…
      A votre disposition pour plus d’infos si besoin! Et n’oubliez pas que sur Isabela il n’y a pas de distributeur – faites vos réserves en dollars! Bon voyage!
      Murvin

  • Bonjour !
    Génial votre article ça donne envie … J’étais prête à laisser tomber ou réduire de bcp mon séjour aux Galapagos à cause de ces « fameuse » croisière qui sentent l’attrape touriste de loin. C’était pas trop compliqué de visiter seuls ? Partour on lit qu’il est presque interdit d’aller aux Galapagos sans guide !!
    En tout cas merci de faire partager votre voyage.

    • Hello Amandine!
      Merci pour ton retour. Non, c’était plus que facile de visiter seuls! On s’est rendu à l’office du tourisme et on a eu toutes les infos pour visiter les Galapagos à notre rythme, en choisissant nos activités et en dépensant très peu. Quelques activités notamment sur Isabela ne peuvent se faire sans guide: pas par difficulté, mais parce que c’est la loi!! C’est interdit, je pense que c’est aussi un moyen de contrôler l’endroit et de le préserver des touristes non-durables! Les sites et les paysages sont fragiles! Bon voyage aux Galapagos et n’hésites pas à partager ton expérience à ton retour. À bientôt!
      Murvin

  • C’est vraiment beau, j’ai lu que la faune de cet archipel était en danger et qu’une espèce de tortue avait disparue récemment, j’espère que nous saurons préserver ce qu’il reste!

    • Bonjour Lucie,
      Oui, il ne tient qu’aux voyageurs d’être responsables pour limiter leur empreinte… difficile aussi pour ceux qui vivent du tourisme aux Galapagos de ne pas penser aux gains immédiats, mais d’investir dans des activités peut-être moins rentables, mais durables.
      A bientôt,
      Murvin

  • Wow, merci pour votre article super complet ! Il manque juste l’ile de San Cristobal, où je m’apprête à atterrir dans quelques jours.

    En tout j’ai prévu un mois pour faire en mode relax les 3 iles, en espérant profiter des longues durées pour négocier les nuits dans les auberges et aussi faire du couchsurfing.

    Je vous tiendrais au courant sur mon blog prochainement … en tout cas hâte d’arriver !

    Pas un mot sur la plongée, vous n’avez pas eu le temps ?

    • Salut Anthony! Bientôt sur les traces de Darwin alors! Content que cet article sur les Galapagos te soit utile. Effectivement, nous n’avions pas eu le temps d’aller sur San Christobal et nous avions du choisir. Mais grâce à ton voyage, tu pourras partager aussi ici quelques conseils sur des activités gratuites sur cette île pour aider les autres lecteurs et voyageurs!
      De notre côté, à part du snorkelling sur Isabela, nous ne sommes pas descendu plus bas! :-) Et toi, vas-tu faire de la plongée je devine? Autour de quelle île de l’archipel?
      A très bientôt,
      Murvin

  • Merci Murvin pour ton retour. Bien arrivé à San Cristobal depuis 2 jours, et déjà plein les yeux, et raide dingue de tous ces animaux trainant partout ! Je me rend compte que la négociation est difficile (voir impossible, ce n’est pas la culture ici) pour les nuits, un peu plus facile pour les activités, et je vais donc devoir faire au mieux pour gérer budget et plongée (raison principale de mon passage sur les iles).

    Je commence mardi au Kicker Rock (Leon Dormiedo), où les requins marteaux m’attendent… bilan prochainement sur notre blog et fb …

    Voyageusement …

    • Enjoy Galapagos! Quelquefois pour les activités, si c’est en groupe, tu peux négocier à la dernière minute. Pour compléter et mieux rentabiliser, ils peuvent accepter de baisser les prix. Rdv sur ton blog de voyage pour les photos de San Christobal alors!
      A bientôt

  • Merci à Vous Deux pour vos explications sur votre séjour aux Galapagos , cela me permet de voir que l’on peut visiter par soi même à moindre cout ces iles » inconnues » du grand public .
    Bonne continuation dans votre périple , c’est vraiment Super ce que vous faites et cela donne envie de se lancer dans cette formidable aventure !
    Cordialement , Juan

    • Merci Juan! C’est le but de nos carnets de voyage: de partager et d’essayer d’inspirer! Bon (prochain) voyage ou tour du monde alors!
      Murvin

  • Merci pour toutes ces infos et précisions très utiles sur les Galapagos. A quelle période étiez-vous aux îles?
    Nous comptons nous rendre en Equateur et aux Galapalos (4 à 5 jours) en mars 2016
    Une fois arrivés à Quito, conseillez-vous de commencer par les Galapalos (se concentrer sur 2 îles) puis revenir sur Quito et visiter une partie de l’Equateur (15 jours sur place y compris les îles) ou bien de le faire plutôt en fin de séjour?
    Comme vous, nous aimons être plutôt indépendants que dans le tourisme de masse.
    Pour l’Equateur, si vous avez d’autres astuces à nous livrer, nous somme preneurs.
    C’est une belle chose que de pouvoir partager entre voyageurs.
    Merci pour votre retour. Lydie

    • Bonjour Lydie,
      Nous etions en voyage aux Galapagos du 8 au 15 juillet. Pour répondre à votre question, tout dépend de votre itinéraire en Equateur. Il faut comparer les vols de Quito ou de Guayaquil.Si vous vous rapprochez de ce dernier, peut-être est-il plus facile de prendre le vol de là car de nombreux vols de Quito y font escale. Vous pouvez également envisager une « multi-destination » en partant de Quito et en revenant à Guayaquil par exemple, ou l’inverse. Par contre, si vous vous concentrez sur les montagnes et éventuellement la jungle amazonienne, alors il vaut mieux tout faire de Quito. L’ordre a peu d’importance, sauf si vous prévoyez de faire de la haute montagne: l’acclimatation à Quito est peut-être plus judicieux avant d’attaquer la montagne (Cotopaxi, Chimborazo…) et avant de redescendre au niveau de la mer dans les îles Galapagos. En espérant avoir répondu à votre question. Pour les autres endroits que nous avons visité en Equateur, n’hésitez pas à consulter la rubrique de ce pays dans les carnets de voyage: http://auboodhoomonde.com/carnets-de-voyage/amerique-du-sud/equateur/
      A bientôt et bon voyage en mars 2016,
      Murvin

  • Bravo pour ce blog ! Une vrai mine d’informations et tout est dit… Les Galapagos ca se fait très bien de manière indépendante, j’en ai fait l’expérience 😉 Bonne continuation dans vos aventures et continuez à partager !

    • Cela nous réjouit, Léon, que tu aies pu voyager par toi-même et profiter des Galapagos.
      Nous continuons à partager nos carnets de voyage, n’hésite pas à compléter cet article par tes commentaires et conseils si cela peut aider d’autres voyageurs.
      A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour,
    bravo pour votre site et vos conseils. Après mon voyage l’été dernier, j’ai également eu envie de partager mon expérience aux Galapagos. Je partage beaucoup de photos sur mon blog perso : https://horizon-lointain.ch/portfolios/2016/galapagos/. J’espère que cela vous rappelera de bons souvenirs et que cela motivera de futurs voyageurs à partir découvrir ces îles magnifiques!
    Salutations.

  • Merci pour cet article, on en trouve peu sur les Galapagos en mode « solo » . J’ai quelques petites questions :
    – Avez-vous pu faire tout ce que vous vouliez
    – qu’Est-ce qu’il ne fuat pas manquer
    – qu’Est-ce que vous auriez aimé faire de plus
    – quel a été votre budget global pour le séjour et de combien de temps
    Merci de partager votre expérience et bon voyages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *