Guide de Visite des temples d’Angkor

Guide de Visite des temples d’Angkor

Notre tour du monde ne pouvait passer à côté des temples d’Angkor au Cambodge. Ce site de plus de 400 km², classé au patrimoine mondial de l’Unesco est accessible depuis la ville hyper touristique de Siem Reap. Nous avons beaucoup de chance car nous avons un guide local bilingue khmer-francophone, qui connaît le site comme sa poche, qui a un ami chauffeur de tuk-tuk et qui adore partager. Là où on a moins de chance, c’est qu’on s’apprête à visiter l’un des sites les plus touristiques d’Asie en pleine période du nouvel an chinois … Voici un petit aperçu de notre visite de trois jours, qui peut servir de guide pratique si vous ne savez pas par où commencer, quel itinéraire adopter et comment éviter la foule – bien que cela ne soit pas toujours possible !

Cambodge - Angkor Bayon tours

Jour 1 : Autour d’Angkor Thom, le Bayon et le Baphuon

Nous sommes tout fébriles ce matin… nous allons à Angkor ! Le tuk-tuk qui nous amène tôt ce matin file à bonne allure. Nous nous arrêtons au guichet pour acheter le pass pour 3 jours, utilisable sur une semaine, qui vaut 40$ par personne. Nous sommes pris en photo pour la postérité et nous remontons dans le tuk-tuk direction le site d’Angkor Thom (le « grand » Angkor). Mon ami Vianney joue le rôle de guide et c’est bien agréable de se fier à son expérience du site qu’il a visité de nombreuses fois avec des français et des cambodgiens. Il connaît les bonnes heures pour les photos et le meilleur ordre de visite de la multitude de temples d’Angkor.

Carte-Map-Angkor

Le Bayon est l’un des plus célèbres temples d’Angkor Thom. L’entrée de ce dernier est bordée de dieux et démons en pierre qui tirent des serpents dans l’histoire du barattage de la mer de lait.

Cambodge - Angkor Entree Angkor Thom

Construit par le souverain Jayavarman VII, dont on entendra souvent le nom durant ces trois jours, le Bayon est célèbre pour ces tours et ses 216 visages sculptés du bodhisattva de la compassion, Avalokiteshvara. C’est un visage qui marque les esprits… comme le témoignent les nombreuses peintures qui inondent les marchés locaux de Siem Reap ou de Phnom Penh.

Cambodge - Angkor Bayon Boddhitsava compassion

De nombreux bas-reliefs ornent les murs d’enceintes et racontent des histoires et évènements réels ou non. Nous prenons le temps d’en faire le tour pour admirer la finesse de ce temple vieux de 800 ans !

Cambodge - Angkor Bayon Bas-relief

C’est aussi ici que nous comprenons que c’est le nouvel an en Chine et qu’il va falloir trouver des astuces et bons plans pour visiter les temples d’Angkor sans être coincés entre deux bus de touristes chinois.

Cambodge - Angkor Bayon foule

Non loin de là, le Baphuon construit sur une structure en terre a été récemment démonté et est en train d’être remonté pièce par pièce, tel un puzzle géant. On grimpe sur ses différents niveaux. Déjà on respire mieux, il y a moins de monde.

Cambodge - Angkor Baphuon

A l’arrière du Baphuon, un grand bouddha couché de 60 mètres de long se dessine dans la pierre.

Le temple céleste de Phimeanakas, sur le site de l’ancien palais royal, est rougeâtre et désert. On grimpe tranquillement les escaliers pour en faire le tour.

Cambodge - Angkor Phimeanakas

Nous nous dirigeons ensuite vers l’impressionnante terrasse des éléphants en suivant un chemin entre deux hautes murailles sculptées.

Cambodge - Angkor Terrasse des Elephants

A côté, la terrasse du roi Lépreux – était-il réellement lépreux ? personne ne le sait ! – domine un grand espace plat où avaient lieu sans doute les défilés et rassemblements des sujets du Roi.

Cambodge - Angkor Terrasse du Roi Lepreux

Le temple suivant s’appelle Preah Khan. A l’heure du déjeuner, les grands groupes sont rentrés à Siem Reap. C’est donc aussi l’heure idéale pour visiter sans trop de monde. Après avoir été accueillis par un Garuda – mi-homme, mi-oiseau et monture officielle de la divinité hindoue Vishnu – on découvre des dizaines de portes en enfilade dont la perspective est probablement mal rendue en photo !

Cambodge -  Temple Angkor - Porte Preah Khan

Cambodge - Angkor Preah Khan

En son centre, un petit sanctuaire bouddhiste enveloppe les visiteurs de parfums d’encens. Je suis content d’apprendre que ce temple a aussi été construit par Jayavarman VII dont le nom sonne comme un voyage à lui tout seul !

A côté se trouve la fontaine de Preah Neak Pean et ses nagas (serpents mythiques à sept têtes) enchevêtrés.

Cambodge - Angkor Preah Khan fontaine

Le Ta Som est un petit temple que nous trouvons peu fréquenté. On déambule entre les pierres jusqu’à une petite porte qui donne sur une cour. En nous retournant, nous découvrons un arbre énorme ne faisant qu’un avec les pierres.

Cambodge - Angkor - Ta Som Arbre

Des enfants s’amusent à côté et c’est toujours drôle de voir leur réaction lorsque Vianney leur parle en khmer. S’ensuit souvent une conversation où se mêlent les voix fluettes et les rires. Vianney nous traduit les informations sur l’âge, la classe, la famille. Au fait, devinez qui a construit le Ta Som…?

Le Mebon Oriental est un temple situé au milieu du Baray, un réservoir datant de l’époque prospère de l’ancienne capitale khmère. Ce temple et ses gardiens éléphants se visitent tranquillement à l’abri de la foule.

Cambodge - Angkor Mebon oriental

Cambodge - Angkor Mebon Oriental elephants

Dans le Baray on trouve également le Pre Rup d’un plan proche du Mebon oriental.

Cambodge - Angkor Pre Rup

Pour finir la journée, on se rend à Bantey Kdei quasiment désert, dont la lumière du soleil couchant revêt les pierres de jolis reflets.

Cambodge - temples Angkor Bantey Kdei

Cambodge - Angkor Bantey Kdei

Cambodge Tour du Monde

On va fêter cette première journée à Angkor dans un restaurant de Pub Street, dans le centre de Siem Reap. Cette rue très animée qui brille de mille feux regorge de restaurants de toutes cuisines, fréquentés en grande partie par les touristes.

Cambodge - Angkor Siem Reap Pub Street

On retrouve deux anciennes filleules d’Enfants du Mékong, très souriantes et épanouies !

Jour 2 : Banteay Srei, Kbal Spean et Kampong Phluk

Cette journée est très bien planifiée par Vianney. On part très tôt le matin afin de visiter le temple de Banteay Srei. On s’empresse de prendre les photos tandis qu’il n’y a quasiment personne.

Cambodge - Angkor Banteay Srei reflet

Ce temple est particulièrement raffiné au vu des détails de ses sculptures. Sacrée compétence de pouvoir travailler une pierre aussi dure, comme si c’était de l’argile ou du bois ! Banteay Srei signifie « La citadelle des Femmes ». En effet, il semblerait que seules des mains de femmes aient pu accomplir un travail si minutieux.

Cambodge - Angkor - Fines sculptures Banteay Srei

Cambodge - Angkor Banteay Srei lumiere

Cambodge - Angkor Banteay Srei gardien

Peu après 8h, à l’arrivée des premiers cars de tours opérateurs et de ses touristes avides de temples, il est temps pour nous de plier bagage. Devant tant de monde, le site perd un peu de son charme…

Cambodge - Angkor Banteay Srei Foule

Ce deuxième jour est aussi l’occasion pour nous de faire une petite pause dans les temples et de varier un peu afin de ne pas être saturés. On décide donc d’aller faire une petite marche du côté de Kbal Spean.

Kbal Spean signifiant tête de pont en khmer est également un site archéologique de la même époque qu’Angkor. Le sentier monte dans la forêt avec quelquefois une petite éclaircie qui permet de contempler la densité et l’étendue de la zone forestière. En trois-quarts d’heure environ, nous rejoignons la tête de pont sculpté de motifs hindous.

Cambodge - Angkor Kbal Spean pont sculpte

Plus bas, tout le lit de la rivière est sculpté de mille lingas – symbole phallique de Shiva. Ont-ils été taillés sous l’eau ou la rivière a-t-elle été déviée pour effectuer ce travail ? Mystère.

Cambodge - Angkor Kbal Spean lit riviere sculpte

Nous suivons le cours d’eau jusqu’à une cascade. Grâce à son éloignement de Siem Reap, ce site est moins fréquenté par les grands groupes et la présence de l’eau atténue la chaleur.

Cambodge Angkor Kbal Spean Cascade

Du riz frit pour ce midi annoncé à 22000 riels se transforme à 12000 riels lorsqu’ils apprennent que Vianney parle khmer et qu’il est « quasiment » cambodgien. On se régale !

Nous achetons ensuite des billets de bateau pour aller à Kampong Phluk, un village sur pilotis.

Cambodge - Angkor Kampong Phluk pilotis

Le cours d’eau descend jusqu’au Tonle Sap, le plus grand lac d’Asie du Sud-Est que j’ai hâte de découvrir. Ce lac est immense et très calme.

Cambodge - Angkor Kampong Phluk Tonle Sap

On éteint le moteur pour profiter du silence au milieu de l’eau. Quelle beau moment paisible, chacun plongés dans ses pensées…

Sur le chemin du retour, on aperçoit la curieuse forêt inondée et ses petites gondoles pilotées par des femmes qui proposent un tour romantique dans cette Venise tropicale.

Cambodge - Angkor Kampong Phluk foret inondee

On s’arrête au village de Kampong Phluk. Vianney l’a toujours visité en saison humide et nous sommes maintenant en saison sèche. Nous pouvons donc déambuler à pied dans la rue principale qu’il a eu l’habitude de traverser en barque.

Cambodge - Angkor Kampong Phluk village

La hauteur des pilotis témoigne de la hauteur de l’eau à la fin de la saison des pluies : une dizaine de mètres environ ! Dans la rue, des mini-crevettes d’eau douce sèchent au soleil et nous croisons des écoles en plein air où la présence d’un « barang » (étranger/français) qui parle parfaitement khmer est toujours une attraction. Les enfants nous chantent des chansons en anglais et le professeur nous explique ce qu’ils étudient. On reprend ensuite le bateau pour rentrer.

Cambodge - Angkor Kampong Phluk bateau

Cambodge - Angkor Kampong Phluk enfants

De retour sur la terre ferme, on se permet une dernière visite de temple ; à cette heure plus tardive les cars de touristes sont partis. C’est le groupe des Roluos avec le Bakong.

Cambodge - Angkor - Bakong

Jour 3 : le Ta Prohm et Angkor Wat

Vers 8h nous arrivons sur le vaste site du fameux Ta Prohm. De nombreux arbres ont poussé dans la pierre. Certains maintiennent le temple debout car ils tiennent les pierres et d’autres menacent par contre de faire s’écrouler celui-ci sous leur poids. De jolies apsaras sculptées parsèment aussi les mur du Ta Prohm.

Cambodge - Angkor Ta Prohm Auboodhoomonde

Cambodge - Angkor Ta Prohm Apsara

Puis c’est au tour du Ta Keo. Il n’a pas été terminé : les pierres sont « brutes », non sculptées.

Cambodge - Temple Angkor Ta Keo

Autour du repas, nous visitons deux temples qui se ressemblent de chaque côté de la route. On débute par le Thomannon avant déjeuner.

Cambodge Angkor Thomannon

Après un petit dessert local en compagnie des enfants, nous allons ensuite au Chau Say Thevoda sans âme qui vive.

Cambodge Angkor glaces

Angkor - Chau Say Thevoda

Cambodge Angkor - Chau Say Thevoda

Avant de nous rendre à Angkor Wat pour clôturer cet itinéraire, nous grimpons sur la colline de Phnom Bakheng.

Cambodge - Angkor Phohm Bakheng

Il fait chaud pour la montée, mais on est récompensé d’une vue sur la forêt et au loin, dans la brume, Angkor Wat et ses tours reconnaissables entre mille !

On arrive enfin à Angkor Wat et la foule est au rendez-vous. Jamais Vianney n’avait vu ça. On parcourt la grande entrée qui amène au temple le cœur un peu battant.

Cambodge - Angkor Wat allee

On commence par les bas-reliefs qui ornent le pourtour en allant à contresens des groupes.

Cambodge - Angkor Wat bas-relief

Puis on attaque les différents niveaux. Au deuxième, des portes latérales permettent de sortir dans l’espace vert et de découvrir quelques édifices où méditent des moines.

Cambodge - Angkor Wat moines

Cambodge - Angkor Wat tours

Cambodge - Angkor Wat temple

La queue pour monter admirer la vue dans les tours est immense et elle ne diminue pas bien vite. Comme je n’ai pas pris de grapin dans les équipements du tour du monde, je ne pourrai donc pas escalader le mur pour le dernier niveau.

Cambodge - Angkor Wat foule

On préfère ressortir profiter des vues d’ensemble et des reflets d’Ankor Wat dans les deux bassins qui lui font face. Le soleil décline rapidement et il est temps pour nous de quitter le site !

Cambodge - Angkor Wat vue

AuBoodhooMonde - Angkor Wat

Un dernier pour la route : Beng Melua

Le lendemain, on a également l’occasion de visiter un site plus éloigné en nous rendant au centre Enfants du Mékong de Preah Vihear. Il s’agit de Beng Melua où l’on peut jouer les Indiana Jones.

Cambodge Angkor Beng Melua

Cambodge - Angkor Beng Melua

Les feuilles tombées et non balayées, à l’inverse des autres sites angkoriens, lui confèrent un aspect mélancolique et la lumière du matin est particulièrement belle. On comprend pourquoi le Beng Melua est l’un des temples qui a servi de décor pour le film Deux frères.

Les temples d’Angkor, c’est fini !

Angkor, Jayavarman, Avalokiteshvara… tous ces noms résonnent encore dans ma tête. Décidément, ce tour du monde est vraiment l’accomplissement de rêves tels que cette visite des temples d’Angkor. Mais le Cambodge ne se limite pas à ses temples. Nous avons pu parcourir d’autres villes du Cambodge, de Preah Vihear à Phnom Penh, en passant par Battambang, Sisophon, Kampot, Kep et l’Ile du Lapin. Rendez-vous au prochain épisode !

NDLR: tous les jeux de mots avec « Angkor » subtilement glissés dans ces carnets de voyage ont été découverts et censurés par la rédactrice en chef pour le bien-être des lecteurs et la crédibilité de ce blog de voyage.

Comments

Commentaires

Partagez cet article

9 Comments

  • Un très beau reportage photo ! ça a l’air vraiment incroyable et vraiment différent :) Je ne suis jamais allé dans cette région du monde.

    • Bonjour Manu,
      Content d’avoir pu inspirer peut-être l’envie de découvrir ce lieu!
      Bonne continuation!
      Murvin

  • Merci pour cet itinéraire très détaillé, les photos sont très belles. 40$ pour 3 jours c’est correct comme prix vu la beauté et la grandeur des lieux.

    • Effectivement, le site est très très étendu et nous avons fait des choix malgré tout. Mais je pense que la petite coupure le deuxième jour est essentielle pour bien en profiter et ne pas saturer, ce serait dommage pour un site aussi exceptionnel!
      A bientôt!

      Murvin

  • Bonjour.
    Egalement en tour du monde et actuellement à Siem Reap, mon mari et moi préparons notre itinéraire pour visiter les temples d’Angkor et en recherchant comment éviter les foules, je suis tombée sur votre blog, qui m’a bien intéressée.
    Bel article.
    J’aime beaucoup l’idée de faire un break dans le village de Kompong Pluk. N’étant pas des passionnés de vieilles pierres, je pensais faire quelque chose de similaire…
    Petites questions : comment êtes-vous allés à Kompong Pluk ? Depuis où ? Et combien le trajet vous a coûté ? Notamment la traversée en bateau…

    Belles photos.
    Merci d’avance pour le retour.

    Bonne continuation dans votre tour du monde.
    Jenni

    • Bonjour Jenni,
      Le propriétaire du tuk-tuk avait aussi une voiture et vue la distance, c’était vraiment bien d’avoir troqué le tuk-tuk contre la voiture. Pour les trois jours, on a payé en tout 85 dollars pour 3 personnes. Il est resté avec nous du matin au soir et est aussi venu nous chercher à l’aéroport de Siem Reap.
      Comme on était en saison sèche, le bateau se prend assez loin sur la route de Kampong Phluk. Cela nous a coûté 20 dollars par personne et nous étions seuls sur le bateau. Nous sommes allés jusqu’au Tonlé Sap puis au retour avons débarqué au village au niveau de la pagode et on s’est baladé dans les rues avant de revenir à Siem Reap et Angkor. Tu peux aussi faire une balade dans des petits bateaux conduits par des femmes dans la forêt inondée, mais on ne l’a pas fait.
      Voilà, n’hésite pas si tu as besoin de précisions!
      Bon tour du monde!
      Murvin

  • Bonjour,
    Blog très intéressant et superbes photos de votre voyage.
    J’aimerai aussi visiter Angkor Vat : auriez-vous les coordonnées de votre ami Vianney pour visiter ce site, s’il veut toujours bien le faire?
    Merci d’avance,
    Mirela.

    • Bonjour Mirela,
      Merci pour ton message. Vianney n’habite pas à Siem Reap/Angkor. Il s’occupe maintenant d’un centre pour les Enfants du Mékong à Preah Vihear.
      Mais en suivant nos conseils et le guide, tu devrais t’en sortir!
      Très bon voyage ou bon tour du monde,
      Murvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *