Un long week-end à Athènes

Un long week-end à Athènes

L’aventure AuBoodhooMonde en sac à dos continue! Toujours adeptes de visiter une destination en marge de la haute saison, nous nous dirigeons cette fois vers la Grèce : Athènes, puis les Cyclades, en particulier les îles de Naxos et de Santorin.

Un avion matinal nous amène vers la capitale grecque qui nous paraît être une grande ville bien étendue, bien industrielle et bien peuplée. On loge dans le quartier de Monastiraki, pas très loin de l’Acropole.

Monastiraki et l’hôtel Carolina à Athènes

La grande rue Athinas sur laquelle débouche le métro me fait penser à Port-Louis : elle regorge de marchands ambulants et d’échoppes qui ont étalé leur marchandise constituée d’objets hétéroclites sur les trottoirs.

Grece - Athenes - Hotel CarolinaUn peu plus loin, l’hôtel Carolina est très bien situé dans un quartier animé d’Athènes: magasins, restaurants nichés dans des petites ruelles, bars aux ambiances très sympas. Ça nous plaît déjà et contraste avec les paysages que nous avons croisés en arrivant en métro depuis l’aéroport d’Athènes.

Malvina nous accueille dans cet hôtel rénové qui a conservé son ascenseur efficace de l’époque, pour le folklore. Notre chambre a un petit balcon, duquel on peut apercevoir l’acropole. D’assez loin et entre deux bâtiments, certes. Mais accessible à pied, du coup. Par ailleurs,  le petit déjeuner est assez complet avec du sucré et du salé, pour le plus grand bonheur de Chloé, car il y a des fruits et des légumes !

Grece - Athenes - SouvlakiA peine arrivés, on se met en route, d’abord par une entrée en matière gastronomique, le souvlaki à emporter : un pain pita moelleux et chaud avec une grillade croustillante (agneau, poulet, porc au choix), salade, tomate, houmous, yaourt, frites, sel, poivre, paprika… un délice pour les papilles et surtout pour les estomacs affamés, rassasiés en quelques minutes.

Syntagma et Plaka

La place Syntagma est la place centrale située à quelques mètres devant le parlement où les grecs profitent du week-end, tout comme nous. Toutes les heures, la relève de la garde attire de nombreux touristes et c’est vrai que les costumes et tous les gestes qui rappellent les chevaux de la cavalerie sont beaux à voir.

Plus qu’une métaphore, les gardes ont même des fers sous leurs chaussures et grattent le sol comme un équidé. Le militaire chargé de leur inspection semble très strict, il ne laisse passer aucun faux pli.

Grece - Athenes - Releve Gardes

Les charmantes ruelles de la Plaka sont surtout peuplées de touristes qui flânent entre restaurants et boutiques de souvenirs. Au détour de ceux-ci, quelques petites églises byzantines donnent un petit air exotique à la balade.

Grece - Athenes - Plaka

Grece - Athenes - Eglise Byzantine

A l’heure du dîner, le choix est vaste et dès qu’on se fait alpaguer et poursuivre avec un menu, les habitudes de tour du monde reviennent : on fuit le plus loin possible !

Grece - Athenes - Calamar GrilleOn se trouve un petit restaurant à l’écart des rues principales où l’on déguste un calamar grillé à tomber par terre. Je ne suis pas convaincu par la salade grecque qui n’a pas un goût (« eh oui, c’est pas encore la saison des tomates », me glisse Chloé) et une présentation à la hauteur de sa qualité nutritionnelle… Enfin, c’est l’occasion de se risquer au grec, avec quelques mots appris dans l’avion en arrivant. Bonsoir, merci, l’addition s’il vous plaît, c’est délicieux, autant de petites phrases pas compliquées qui déclenchent un grand sourire alimenté d’une chaleureuse poignée de main. Le contact s’annonce bien !

Le quartier des restos et bars, c’est sympathique sauf si on n’a pas décidé d’aller jusqu’au bout de la nuit un samedi soir et qu’on espère se reposer avant d’attaquer une journée de visite…

L’Acropole, l’attraction majeure d’Athènes

En cette période, il fait encore frais et c’est agréable de monter lentement les pentes de la haute ville. Un seul car de touriste est là et quelques voyageurs indépendants. De plus, le ciel nuageux d’hier fait place à un beau ciel bleu, nous sommes chanceux.

Grece - Athenes - ville

D’en haut, on peut apercevoir l’Odéon d’Hérode qui est encore utilisé pour des spectacles contemporains. On pénètre ensuite sur le site du Parthénon, par les propylées. Le site semble en assez mauvais état et toujours en rénovation.

L’Erechthéion et ses Caryatides – colonnades sculptées en forme de femmes – tient encore debout.

Grece - Athenes - Erechtheion

Grece - Athenes - Caryatides

On en profite pour faire les photos tant qu’il n’y a pas encore de monde. On fait le tour du Parthénon et de ses colonnes de marbre, assorties d’échafaudages pour encore de nombreuses années.

Grece - Athenes - Parthenon

Grece - Athenes - Acropole Parthenon

Je pensais qu’il y avait plus de frises et décorations, mais il ne reste pas grand-chose.

Grece - Athenes - Frise PArthenon

Une partie est visible au Musée de l’Acropole et la plus grande partie est … en Angleterre au British Museum !

Le temps de faire le tour et les photos, et ça y est, c’est le débarquement. On se croirait au nouvel an chinois autour des temples d’Angkor. On est bien heureux de croiser le flot des personnes, les guides en tête parapluie en l’air, dans l’autre sens.

Grece - Athenes - Site Acropole

Nous nous attardons quelque peu au pied du petit temple d’Athéna Nike. Globalement je suis un peu déçu par l’état des ruines et des monuments en constante rénovation. Le théâtre de Dionysos est vaste mais il faut laisser beaucoup de place à l’imagination pour reconstituer ce que devait être le site.

Pour le midi, un bon souvlaki fera l’affaire. Ce qui est chouette, c’est que le goût est toujours différent car chaque échoppe a sa sauce : une fois c’est houmous, une autre tsatsiki, cette fois ça ressemble plutôt à la sauce blanche des kebabs. Bien repuS, c’est l’occasion d’effectuer une petite marche digestive dans les couloirs du Musée de l’Acropole.

Cela vaut vraiment le coup pour compléter la visite du site. On y voit notamment la reconstruction en dimension réelle de la frise et des décorations du Parthénon. En plus, pas mal d’objets antiques et statues qui nous rappellent ceux des livres d’histoire du collège, ça fait plaisir !

Grece - Athenes - Temple Hephaistos

On termine la journée de visite par l’Agora, vaste site parsemé de ruines avec le temple d’Héphaïstos, ressemblant très fort au Parthénon, mais mieux conservé. Le soleil couchant de printemps est particulièrement agréable.

La nuit tombant, nous nous mettons en chasse d’un bon restaurant pas trop touristique. Cette fois-ci, on monte en gamme et sommes étonnés de la qualité. Quelle bonne surprise, des plats copieux (bon on saura plus tard que c’est le standard en Grèce) et superbement dressés.

Grece - Athenes - Agneau Keftliko

Je me laisse tenter par un agneau Keftliko cuit longuement au four en papillote et Chloé par une énorme salade inventive. En partageant, je vous rassure, on a un plat équilibré tous les deux.

Le troisième jour, nous allons acheter nos billets de ferry pour Naxos dont le départ est prévu l’après-midi, dans une agence de la place Monastiraki. C’est le même prix que sur internet. Juste à côté de la place se trouve le marché aux puces d’Athènes. Ce n’est pas un marché de vieilleries tel qu’on l’imaginerait, mais plutôt le style alignement de boutiques touristiques. On ne s’y attarde donc pas. Chloé y trouve cependant quelques jolies perles et breloques, pour une énième paire de boucles.

La librairie d’Hadrien et l’Agora Romaine font partie du billet groupé que l’on est obligé d’acheter pour visiter l’Acropole et le Parthénon. C’est toujours en ruines et ce qui ne l’est pas est sous bâche, en rénovation…

Grece - Athenes - Bibliotheque Hadrien

Grece - Athenes - Agora Romaine

Pour le midi, de la viande grillée à la broche – Kondosouvli – dans une petite gargote locale (accompagné d’une petite salade !). 10 euros pour deux et on n’arrive même pas à finir. Ce n’est pas très raffiné, mais on aura ainsi goûté ce plat qui se fait souvent pour les fêtes. Avant de prendre le ferry, nous nous laissons tenter par un petit café froid à emporter qui fait aussi partie des habitudes grecques et je me réjouis de tomber sur des Papadopoulos, ces cigarettes croquantes fourrées au chocolat que je ne trouve plus à Toulouse.

Grece - Athenes - quartier Plaka

Grece - Athenes - Ruelles Plaka

C’est au Pirée que l’on se rend en métro pour quitter Athènes et l’Attique vers Naxos. On est satisfait de nos quelques jours à Athènes, bonne saison, peu de touristes (sauf l’Acropole une heure après l’ouverture). Je ne suis cependant pas fan de ruines… j’aurais préféré que tout soit reconstruit ou reproduit, afin de donner une meilleure idée de ce que c’était. Allez, découvrez maintenant dans notre prochain article notre petit roadtrip sur Naxos, cette belle île des Cyclades!

Grece - Naxos Palatia

Comments

Commentaires

Partagez cet article

8 Comments

  • Excellent, j’aime vos commentaires. Mais je ne pas compris, comment avez vous fait pour vous rendre au cyclades. Vous aviez fait l’aller retour? Merci encore

    • Bonjour!
      Merci pour votre commentaire. Nous avons pris le ferry depuis le Pirée qui est le port d’Athènes pour nous rendre à Naxos dans les Cyclades. Ensuite encore un ferry pour faire Naxos-Santorin. Finalement nous avons pris l’avion directement de Santorin pour rejoindre Toulouse via Londres.
      A très bientôt;
      Murvin

  • Trés bon récit d’un séjour à Athénes, je reviens tout juste d’un emrveilleux voyage en Gréce!!

    • Merci Isabelle. As-tu d’autres conseils aux voyageurs qui partent pour la Grèce?
      A la prochaine,
      Murvin

  • Bjr, et merci pour cet article et ces quelques photos. Il est dommage que vous n’ayez pas indiqué le nom et l’adresse des reataurants, luxe ou gargotte, dont vous avez été satisfaits. Est-ce une interdiction du forum, pour interdire la publicité?

    • Bonjour,
      Non pas d’interdiction du forum pour les restaurants, hôtels etc. Je vais rajouter les précisions pour aider d’autres voyageurs!
      Merci pour votre message!
      Murvin

  • Athènes est vraiment très sympa à visiter c’est juste dommage que pour certains édifices il ne reste plus grand chose (ex: temple de Zeus). Pour visiter Athènes, nous avions acheté un guide qui montrait comment les édifices étaient avant, c’est très pratique. Et je confirme à Athènes, on y mange très bien et pour pas cher. Miam les gyros ;).

    • Oui, je ne suis pas fans de vieilles pierres et j’aurais préféré voir une reconstitution, même si c’est moins authentique!
      Heureusement qu’il y a quelques monuments en Grèce mieux préservés. Sinon l’Italie n’est pas si loin :-)
      A bientôt,
      Murvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *