Une visite au Cachemire?

Une visite au Cachemire?

Au Nord de l’Inde, dans le cadre grandiose de l’Himalaya, s’étend le Cachemire – ou Kashmir – aux frontières avec le Pakistan et la Chine. Cette région est malheureusement connue à l’international pour ses risques au niveau sécuritaire à cause de contestations religieuses, nationalistes et séparatistes (voir le site du ministère des affaires étrangères pour les dernières infos). A la période où nous nous y sommes rendus, le climat était calme et nous avons été touchés par la beauté de ses paysages de montagne et l’accueil de ses habitants. Retour sur une semaine de tour du monde avec les Kashmiris.

Le vol intérieur qui nous amène de Delhi à Srinagar, capitale d’été du Kashmir, offre des points de vue aériens époustouflants sur l’Himalaya et sa multitude de sommets vertigineux. Nous logeons dans une guesthouse où la famille commence à peine à accueillir des étrangers. Dans tous les cas, nous ne croisons que des touristes locaux venus d’autres régions de l’Inde. Peu d’étrangers, sans doute dû à la mauvaise réputation d’instabilité de l’endroit.

Kashmir petit dejeuner

Imteaz est notre point de contact au Cachemire. Il nous présente nos hôtes : un vieil homme – son oncle, la femme de celui-ci, leurs deux filles, un gendre et plusieurs petits-enfants. Nous sommes accueillis avec un thé kashmiri servi avec un brin de safran de la région, suivi d’un bon repas maison végétarien. On se régale.

Kashmir the au safran

L’après-midi, nous allons visiter des jardins mogholes, assez nombreux à Srinagar. A Shalimar Bagh et Nishat Bagh, le soleil illumine les petites fleurs blanches, les montagnes en fond. Le jardin des tulipes est très coloré en cette saison.

Srinagar jardins moghols

Cachemire champ de tulipes

Kashmir filles

La soirée se passe dans la cuisine ou tout le monde est assis ensemble sous d’épaisses couvertures. Les nuits sont fraîches encore et un petit réchaud en bois alimenté par du charbon fait bien l’affaire.

Kashmir guest house

C’est avec une grosse bouillotte que nous entamons notre première nuit sur place.

Pahalgam

A 3 heures de route de Srinagar, se situe le petit bourg de Pahalgam. Le chemin est assez abîmé par endroits, mais rien de comparable aux routes du Népal. C’est le point de départ de quelques circuits qui se font bien à dos de cheval, nous dit-on. Après avoir négocié le prix, on se laisse tenter par une balade de deux heures dans la vallée du Kashmir et la petite Suisse (mini-Switzeland). La balade est un supplice car l’assise est très inconfortable et les chemins boueux et très pentus. Les chevaux, à peine guidés par les deux hommes qui conduisent les 5 bêtes, n’en font qu’à leur tête, se mettant tout à coup au galop ou s’approchant trop près des précipices, ce qui nous valu quelques frayeurs. Heureusement que les vues sur les conifères géants dans la neige sont sympathiques!

Pahalgam paysage

Nous apprécions enfin la halte au sommet au milieu des hautes montagnes enneigées et rentrons alors que les premières gouttes de pluie approchent. Chloé a préféré finir à pied. Bon, tout ne peut pas être réussi dans ce tour du monde.

Sur le chemin du retour vers la guesthouse, nous nous arrêtons dans des plantations de safran et autres produits typiques du Kashmir et de l’Inde. Ce soir, nous avons proposé de cuisiner : des faratas sont au menu !

Kashmir - campagne

Sonamarg

Sonamarg est situé à 2h30 de route de Srinagar. L’attraction du coin est le glacier Tajiwas, mais le chemin qui y mène est fermé à cause de la neige. Apparemment, on pourrait y accéder à cheval, mais on ne veut pas réitérer l’expérience de la veille. Le village où se concentrent les rabatteurs avec leurs jeeps et leurs chevaux semble avoir été construit spécialement pour les touristes. Le seul point d’attraction reste les habits identiques de toutes les personnes croisées.

Kashmir vetement traditionnel

L’ambiance ne nous plaît pas du tout car chacun souhaite nous vendre son tour, nous assurant que la jeep peut nous amener jusqu’à un beau point de vue bien que la route soit coupée. Nous craignons l’arnaque et préférons nous éloigner et nous enfoncer dans la neige à pied jusqu’a la rivière non loin du village. Il n’y a plus personne et on profite d’un cadre agréable pour une petite marche vivifiante sur les rochers.

Kashmir Sonamarg

Gulmarg

En direction du Pakistan se situe la petite station de ski de Gulmarg. En route, le chauffeur nous explique la main-mise des rabatteurs et des guides sur place. Il nous explique le chemin à prendre une fois sur place car il ne pourra pas parler devant les rabatteurs sous peine de voir sa voiture abîmée… ça a l’air compliqué. Il nous dépose à plus d’un km de l’entrée car les voitures ne peuvent aller plus loin. Un brouillard épais nous offre peu de visibilité et il est facile de se perdre. Les indications en tête, nous n’écoutons pas les soi-disant guides qui nous offrent des routes alternatives. Afin de ne pas entrer dans des discussions sans fin, nous avons pris le parti de ne pas dire un mot durant tout le trajet… et ça marche. Découragés, ils nous laissent tranquilles.

On trouve l’entrée et la billetterie. Les prix de la Gondola – téléphérique – pour nous emmener en haut ont encore augmenté par rapport à la précédente saison. Une fois sur les hauteurs, on s’éloigne de la foule afin d’apprécier le calme des montagnes, les pieds dans la neige. Nous avons droit à un très beau soleil, il fait presque trop chaud ! Nous ne redescendons que lorsque la blancheur des montagnes laisse place au brouillard.

Montagne Himalaya tour du monde

Cachemire Tour du monde

Houseboat sur Dal Lake ou Nagin Lake

L’une des expériences majeures à Srinagar est de dormir dans l’une des maisons flottantes sur les lacs Dal Lake ou Nagin Lake: les « houseboats ». Le cousin d’Imteaz nous accueille au sein de son bateau sur Nagin Lake. C’est magnifique, tout en bois, et très confortable.

Cachemire Dal Lake houseboat

On a une très belle vue sur les montagnes avoisinantes. Il est parfois dur de choisir son bateau dans la multitude d’offres, mais le mieux est de prendre des recommandations d’amis qui sont effectivement allés dormir dans ces endroits. Nous nous sommes basés sur les retours d’amis des parents qui y sont allés et n’avons pas été déçus. Un chouette accueil, de bons plats maison.

Couleurs nagin lake

Le lendemain matin, sur les eaux paisibles du lac, on embarque dans un shikara, une petite embarcation traditionnelle tout en longueur pour une balade sur les plans d’eaux. C’est très reposant, surtout quand on se laisse conduire…

On pense déjà à la fin du tour du monde. En tout cas notre séjour au Kashmir tire à sa fin. Nous disons au revoir à la famille qui nous a accueillis et elle est très touchée de notre départ, comme si nous faisions désormais partie de leur famille.

Il nous faut encore affronter les innombrables points de contrôle pour la sécurité. A noter par exemple un périmètre de sécurité bordé de barbelés 2 km autour de l’aéroport : tout le monde doit descendre de voiture, les affaires et la voiture sont fouillés. Bagages et voyageurs sont inspectés une fois encore juste avant de monter dans l’avion, à même le tarmac.

Nous quittons cette belle région de l’Inde en admirant une dernière fois les splendides panoramas montagneux vus du ciel. Nous avons passé en Inde presque six semaines, assez pour en avoir un bon aperçu, mais trop court pour toutes nos envies. Nous avons privilégié le voyage en autonomie, mais pour ceux qui souhaitent solliciter les services d’un voyagiste, des alternatives existent comme les diverses offres de voyage en Inde de Comptoir des Voyages.

Et sinon les cheveux ont bien poussé!

AuBoodhooMonde - Tour du monde Kashmir

Comments

Commentaires

Partagez cet article

14 Comments

  • Je les ai vu plus court dernièrement…
    Bises à vous deux.
    Marc.

    • Autre vie, autre look.
      Au prochain tour du monde, c’est la barbe…
      Bises,
      Murvin

  • Bel article. Cela donne envie d aller voir…

  • Quel est le nom du Guesthouse mentionné dans cet article? Comment peut on les contacter?

    • Bonjour Sabrina,
      C’était via des contacts d’amis. J’essaie de retrouver ça et je te tiens au courant.
      Murvin

  • Bonjour,

    Nous partons à Srinagar cet été mon homme et moi, votre article tombe donc à pic :) Serait-il possible d’avoir les coordonnées du houseboat et de la guesthouse que vous mentionnez ?

    Merci d’avance,

    Cécile

    • Bonjour Cécile,
      C’est dans votre boîte mail!
      Bon voyage!
      Murvin

  • bonjour,nous allons au cachemire en octobre, pourriez vous svp ,me donner l » adresse de guesthouse et du houseboat ???je vais garder les ref des lieux visités ,qui m’ont l’air superbes……..merci

    • Bonjour Evelyne,
      Je vous envoie en mp les coordonnées des contacts de Srinagar au Cachemire.
      A bientôt,
      Murvin

  • Bonjour Murvin,

    nous projetons d’aller au kachemir en octobre ou debut novembre 2016. Pouvez vous me donner les coordonnées de la guesthouse et du houseboat.

    Un grand merci.

    Dom

    • Bonjour, je vous envoie ces informations en MP. N’hésitez pas à me faire un retour afin que je puisse mettre à jour l’article si besoin! Bon voyage!

  • Bonjour ,
    Je part au kachmir ce printemps, serai-t-il possible de m’indiquer les coordonners du guesthouse ainsi que du houseboat, merci d’avançe .
    Nawel

  • Bonjour Murvin,
    Nous sommes très tentés de faire une virée au Kashmir en juin 2017 en fonction des événements politico-religieux récurrents. Votre blog nous confirme notre intérêt.
    Nos questions : à quelle période conseillez vous pour l’aspect praticable (neige, froid etc) ; quels sont les endroits les plus intéressants et accessibles ; quelle durée suffit pour voir tranquillement le tout (ni trop court ni trop long).
    Merci de ta réponse.
    Los Campos

    • Bonjour,
      Le Kashmir est assez vaste mais Srinagar était la capitale d’été lorsque les températures frôlent les 40°C à Delhi :-). Donc juin est très bien comme saison car ce n’est pas encore la pleine saison touristique et vous aurez moins froid que nous! Ne ne sommes pas allez à Jammu mais nous avons rayonné autour de Srinagar. A mon avis, passer 5 jours à Srinagar est correct. Il y a des activités à faire à la journée comme Pahalgam, Gulmarg, Sonamarg ou les jardins fleuris et une nuit en houseboat, tranquille. Si nous avions plus de temps, nous aimerions faire des balades dans le Zanskar. Je me suis dis que la prochaine fois, faire la route Manali – Leh dans le Ladakh serait à faire absolument. La route est fermée d’octobre à mai, mais peut-être que vous pouvez le faire en juin, tout dépend du temps que vous avez, et ce que vous aimez faire et voir!
      A votre disposition si vous avez d’autres questions,
      A bientôt,
      Murvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *