Un avant-goût de tour du monde

Un avant-goût de tour du monde

Au départ, un voyage non prévu puisqu’un plus gros voyage se profilait à l’horizon. Puis un concours de circonstances et nous voilà partis pour à peine 10 jours au Maroc.

Au programme, une visite des principales villes et leurs alentours, en un minimum de temps. Avant le grand départ, voici le récit d’un avant-goût de tour du monde en sac à dos, à travers les cités impériales marocaines Meknès, Fès, Marrakech (et pour des raisons logistiques, Casablanca).

C’est aussi l’occasion de tester un peu le matériel, notre résistance à la bougeotte et le fonctionnement de notre blog de voyage quand à la publication d’articles et de photos!

Casablanca

 

Après un vol direct de Toulouse au Maroc, on rejoint dare-dare le centre ville en train en essayant de planifier un peu notre itinéraire : Place Mohammed V, avenue Hassan II, place des Nations Unies et un premier contact avec les petits commerces de la Medina.

Maroc - Medina de Casablanca

On se rend à Ain-Diab au terminus de la toute nouvelle ligne de tramway de Casablanca (qui n’était pas encore dans le Lonely Planet Maroc de cette année). Le chemin qui longe la plage est très animé et beaucoup de monde profite du soleil qui décore plus qu’il ne réchauffe.

Puis retour au centre ville où l’on rejoint la grande mosquée Hassan II. On découvre alors l’impressionnante construction en bordure de la corniche, face aux vagues. L’ampleur de l’édifice et les détails de certains motifs méritent vraiment le détour.

Maroc - mosquée hassan II

Direction ensuite directement la gare pour sauter dans un train qui mettra 3h30 jusqu’à Meknès.

Meknès

L’arrivée dans la soirée à Meknès ne laissait de la place qu’au dîner… mais il faut savoir que les restaurants ferment très tôt et à 21h il était déjà presqu’impossible de trouver quelque chose d’ouvert. En pénétrant dans la Medina, on cherche un restaurant dans les petites ruelles : une table d’hôte qui nous fait remarquer l’heure tardive et une deuxième – Dar Sultana – qui veut bien nous accueillir. On est les seuls mais le cadre est bien authentique. Seul bémol, après avoir commandé, on entend pendant de longues minutes des bruits de glaçons et du micro-ondes qui tourne… Tant pis ce ne sera pas de la cuisine du jour !

Le lendemain, départ en grand taxi pour l’ancienne cité romaine de Volubilis à environ 45 minutes de Meknès. On passe une heure sur le site, sans guide, mais en se basant sur les infos du Lonely et en glanant des informations tantôt en allemand, tantôt en espagnol au gré des groupes de touristes…

Maroc - Volubilis

Direction ensuite Moulay Idriss où un dédale de rues peuplées de faux guides conduit à une petite et une grande terrasse d’où nous pouvons admirer le village perché, construit autour de la mosquée et du mausolée.

Blog Voyage - Maroc moulay idriss

 Concernant la nourriture, nous avions plutôt fait attention les deux premiers jours en évitant les crudités, en mangeant des fruits pelés par nos soins et dans des restaurants (tajines, couscous, soupes harira…). Ragaillardis et confiants de notre estomac, nous décidons de passer aux choses sérieuses et d’aller enfin goûter aux keftas dans les boui-bouis des ruelles de Moulay Idriss. C’est excellent et très bien assaisonné et les papilles en redemandent, même celles de la diététicienne !

Blog Tour du Monde - Maroc nourriture

Fès

Départ le matin pour Fès à un peu plus d’une heure de Meknès. Après avoir été agressés verbalement par un vrai faux guide en scooter, nous trouvons tant bien que mal la petite pension Kawtar, cachée dans le labyrinthe des rues de la Medina. Cette pension familiale tenue principalement par la mère et son fils est une très agréable surprise tant au niveau de l’accueil, de la chambre et du petit déjeuner typique et copieux, fait maison : crêpes feuilletées appelées M’semmen servies avec du miel et du Smen, beurre rance (très sucré et trop gras, dit Chloé, mais excellent !).

Deux grandes rues principales et commerçantes sont les artères de la Medina de Fès : la Talâa Sghira (la petite colline) et la Talâa Kbira (la grande colline).

Nous visitons les deux de long en large en nous arrêtant à tous les monuments de la porte d’entrée Bab Boujloud jusqu’à l’université al-Karaouine. Pas moyen de se perdre, bien que les faux guides vous affirmeront le contraire ! Un petit coup d’oeil au passage sur la clepsydre de la Medersa Bou Inania.

Blog voyage - Maroc monuments

La nouvelle ville offre aussi son lot de constructions imposantes, notamment les portes du Palais Royal. Mais si le temps presse, il vaut mieux le passer dans la Medina.

Marrakech

Après un dernier petit déjeuner copieux à la pension, nous partons pour la gare de Fès où l’on prend un train pour Marrakech. Sept heures de voyage à travers des paysages variés et superbes surtout entre Casablanca et Marrakech où l’on aperçoit au loin les sommets de l’Atlas. La température grimpe aussi. Arrivés à la gare de Marrakech, on trouve le bon bus (8,10,13 à prendre juste en face) pour rejoindre la place Jeema El-Fna et le petit hôtel qu’on a réservé en appelant du train. Toujours dur de se repérer, mais ce n’est pas vraiment une surprise ! On est vite assaillis de locaux souhaitant simplement nous aider à trouver notre hôtel, moyennant pourboire. Au passage, une belle lumière sur la Koutoubia invite à quelques photos.

Blog tour du monde - Koutoubia

Le soir, nous sommes attendus dans la Medina pour les grandes et heureuses retrouvailles avec les cousins mauriciens. Pas de tajines ce soir là, mais un vrai cari mauricien !

On décide de quitter l’hôtel dès le lendemain pour deux matelas dans leur salon, beaucoup plus convivial. Mon cousin Ash qui est là depuis quelques mois nous explique tous les repères pour circuler dans la Medina. Nous apprenons les différentes routes, les raccourcis, utilisons des moyens mnémotechniques infaillibles pour ne plus se perdre durant le reste du séjour.

Le lendemain, nous négocions un taxi pour la vallée de l’Ourika et la petite randonnée le long des cascades. La route pour y aller est magnifique avec des vues sur l’Atlas.

Blog tour du monde - Maroc ourika

Sur place, les cascades ne sont pas exceptionnelles et la vallée est défigurée – à mon goût – par les installations humaines sans aucune harmonie avec la nature. Sans parler des « guides », encore et toujours, qui cherchent à nous montrer le chemin alors qu’il suffit de grimper ! Dommage.

A notre retour, on passe du temps sur la place Jeema el-Fna et dans les ruelles de la Medina (c’est nous de dos, juste avant le bain de foule).

Le lendemain, nous visitons la nouvelle ville et ses palais, de vrais bijoux de détails architecturaux, mais encore une fois, nous préférons l’ambiance de la Medina à celle de la nouvelle ville. C’était le dernier jour de découvertes. Le soir, nous faisons les trois heures de train qui relie Marrakech à Casablanca.

Le lendemain matin, nous arrivons bien en avance à l’aéroport après avoir marché, pris le premier tram puis un train. Mais ce sont des files d’attente interminables pour échanger les dirhams, passer le contrôle des passeports et enfin la sécurité. Avec près de trois heures d’avance, on est même obligé de courir sur les derniers mètres pour avoir l’avion de justesse, sans casser le plat à tajine.*

*Chloé a tenu à acheter un plat à tajine alors qu’on est plutôt en mode « une semaine pour tout vider dans l’appartement » … « tu seras content de faire des plats mauriciens avec ça » : l’argument a fait mouche.

Et la préparation du tour du monde?

Ce voyage a été un bel avant-goût de tour du monde où l’on est amené à se déplacer sans cesse avec les transports en commun. Il faudra qu’on prenne l’habitude de se poser un jour par semaine pour se reposer, comme on l’a fait à Marrakech. C’était aussi l’occasion de tester le poids et le volume des sacs, ainsi que l’importance d’objets que l’on comptait emporter pour le tour du monde. Le couteau bien aiguisé s’est révélé d’une utilité redoutable pour manger sur le pouce : couper le pain, gratter  les carottes, couper des oranges pour se faire d’excellents jus tous les jours…

Maroc - Faire son marché

Et concernant le Maroc, en si peu de temps, nous n’avons malheureusement pas pu aller dans le désert, les ergs et voir le Sahara… on reviendra donc pour cet aspect du Maroc. Par contre, on a trouvé quelquefois l’atmosphère oppressante lorsqu’on est constamment assaillis, abordés, poussés… On a cependant trouvé quelques parades et astuces qui ont été ensuite mises à l’épreuve durant le tour du monde: demander plutôt des informations aux commerçants d’un secteur différent (par exemple demander à un restaurateur l’adresse d’un magasin, à un coiffeur une destination touristique …) ou s’adresser aux femmes qui n’ont pas l’habitude de jouer les fausses guides !

Notre expérience sur des hôtels pas chers

  • Meknès – Maroc Hôtel : convenable, à deux pas de la place centrale. Eau chaude à certaines heures.
  • Fès – Pension Kawtar : située en pleine Medina, le meilleur accueil du séjour par la famille. Chambre spacieuse à partager et petit déjeuner excellent et typique.
  • Marrakech – Hôtel Essaouira : à côté de la place Jeema El-Fna, ambiance auberge de jeunesse classique.
  • Casablanca – Hôtel Foucauld : le pire hôtel du séjour, très sale, pas d’eau (sauf par terre) ni de lumière dans les toilettes et les douches, accueil désagréable et chambre réservée par téléphone non disponible à l’arrivée. N’y allez pas!

Pour la suite, découvrez les carnets de voyage de notre tour du monde avec comme premier pays, le Canada et les chutes du Niagara!

Comments

Commentaires

Partagez cet article

8 Comments

  • We also had the same experience searching for food in Meknès. What’s up with that place and food?
    You forgot one very nice hotel in Marrakech! :)

    Can’t wait to read more and SEE you guys very soon!!
    Bon Voyage!

  • Bravo, Murv, pour ce joli avant-goût, qui me donne envie d’y retourner!
    Chloé, as-tu déjà vu du beurre « moins » gras ????

    Impatiente de lire les prochains épisodes.

    Buon viaggio, faites attention à vous !

  • C’est génial, les amoureux! Je suis déjà « fan » des rubriques à venir 😉
    A vous lire et relire…
    Big bizzz pluvieux de Bruxelles

  • Merci beaucoup pour le temps passé à rédiger ce texte: c’est super : rigoureux, sympa, tentant…!
    A bien vite !
    Bise pluvieuse de Paris

  • Salut vous 2, je viens de découvrir votre blog dernièrement, via twitter ^^

    Sympa votre « petite excursion » marocaine. J’espère que vous aller vous éclater pendant votre prochain tour du monde et à bientôt 😉

    • Hello!
      Merci pour ton message! Oui on est déjà parti, actuellement en Australie avant la pause de Noël à l’Ile Maurice avec la famille!
      @ bientôt,
      Murvin

  • Très sympa comme itinéraire. Nous avons eu un gros coup de cœur pour Fès et en particulier pour son immense médina. Comme tu l’as si bien dit, c’est un véritable labyrinthe. En revanche, nous avons moins aimé Marrakech que nous avons plus touristique et très fatigante à visiter (à cause des très nombreuses sollicitations). La prochaine fois, nous avons prévu de découvrir Meknes, Chefchaouen et Casablanca. Pour votre prochain séjour au Maroc, je ne peux que vous conseiller d’aller découvrir le désert de Merzouga, c,’est magique et inoubliable surtout la nuit au milieu du désert dans un bivouac.

    • Merci pour ce partage. Les dunes de Merzouga semblent magnifiques! à tenter effectivement lors d’un prochain voyage au Maroc! On pense aussi aller à Essaouira. A bientôt,
      Murvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *